Climat : comment expliquer les températures du mois de décembre ?

Les températures sont anormalement élevées pour un mois de décembre en Europe et en Amérique du Nord. France 2 fait le point.

FRANCE 2
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Paris, Londres, ou encore Madrid, et partout le même constat : sept à huit degrés au-dessus des normales saisonnières cet automne. Ce phénomène, Pierre Huat , prévisionniste météo de "Meteo group" le suit au quotidien. "On a deux choses actuellement sur l'Europe. D'une part une dépression avec des vents qui circulent dans un sens et d'autre part un anticyclone qui est bien présent sur l'ensemble de la Méditerranée et qui tourne lui dans l'autre sens. On a des vents qui convergent, qui arrivent du Maghreb et convergent vers la France et on a forcément des températures qui sont très douces puisque c'est une masse d'air subtropicale qui nous arrive", explique le prévisionniste météo. 

Des hivers de plus en plus doux 

Un blocage qui n'est pas spécifique à l'Euope. L'Amérique du Nord connait le même phénomène avec le même scénario. Dépression au nord-est, anticyclone au sud-est et entre les deux, une remontée d'air chaud qui va jusqu'à New York. Dans l'hémisphère nord, cette douceur automnale a déjà duré tout le mois de novembre. Ce mois de novembre a été le plus chaud depuis 1880, +0,97 degré par rapport au XXe siècle. La faute au réchauffement climatique ? Pour Jean Jouzel, climatologue, cela ne fait aucun doute. "Les hivers vont devenir de plus en plus doux dans un contexte de réchauffement climatique et ça, on le vit déjà et on l'attribue d'ailleurs aux activités humaines", explique Jean Jouzel. D'après les prévisionnistes, l'année 2015 sera la plus chaude depuis la fin du 19e siècle.

Le JT
Les autres sujets du JT
Deux femmes profitent du soleil à Saint-Cloud (Hauts-de-Seine), le 1er juillet 2015.
Deux femmes profitent du soleil à Saint-Cloud (Hauts-de-Seine), le 1er juillet 2015. (MIGUEL MEDINA / AFP)