Climat : 2020 a été l'une des trois années les plus chaudes jamais enregistrées, selon l'Organisation météorologique mondiale

La température mondiale moyenne l'année dernière était d'environ 14,9 degrés Celsius, soit 1,2 degrés au-dessus du niveau préindustriel (1850-1900). 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Incendies en Californie (États-Unis), en octobre 2020. (ROBYN BECK / AFP)

"2020 a été l'une des trois années les plus chaudes jamais enregistrées et rivalise avec 2016 pour la première place", indique jeudi 14 janvier l'Organisation météorologique mondiale dans son analyse consolidée de la température de la Terre. La température mondiale moyenne en 2020 était d'environ 14,9 degrés Celsius, soit 1,2 degrés au-dessus du niveau préindustriel (1850-1900).

Incendies en Sibérie et rétrécissement de la banquise arctique

"2011-2020 a été la décennie la plus chaude jamais enregistrée, dans une tendance persistante à long terme au changement climatique", indique l'OMM. Dans cette décennie, les trois années les plus chaudes ont été 2016, 2019 et 2020. "La chaleur soutenue et les incendies de forêt en Sibérie et la faible étendue de la banquise arctique, ainsi que la saison des ouragans record dans l'Atlantique figuraient parmi les caractéristiques les plus marquantes de 2020", souligne également le communiqué.

>> Climat : l'année 2020 a été la plus chaude jamais enregistrée en France, selon Météo France.

Ces résultats sont un "autre rappel brutal du rythme incessant du changement climatique, qui détruit des vies et des moyens de subsistance sur notre planète", déclare le secrétaire général des Nations-Unies, António Guterres, cité dans le communiqué de l'Organisation météorologique mondiale. Avec 1,2 degrés de réchauffement, "nous assistons déjà à des conditions météorologiques extrêmes sans précédent sur tous les continents."

"Nous nous dirigeons vers une augmentation catastrophique de la température de trois à cinq degrés Celsius ce siècle".

António Guterres, secrétaire général des Nations-Unies

"Faire la paix avec la nature est la tâche déterminante du 21e siècle. Cela doit être la priorité absolue pour tout le monde, partout", ajoute António Guterres. Le secrétaire général de l'OMM, le professeur Petteri Taalas souligne quant à lui que "le classement des températures des années individuelles ne représente qu'un instantané d'une tendance à beaucoup plus long terme. Depuis les années 1980, chaque décennie a été plus chaude que la précédente. Les gaz piégeant la chaleur dans l'atmosphère restent à des niveaux records et la longue durée de vie du dioxyde de carbone, le gaz le plus important, engage la planète au réchauffement futur".

Ces données de l'OMM vont dans le même sens que celles du service européen Copernicus. Ce dernier indiquait le 8 janvier dernier que 2020 avait été l'année la plus chaude jamais enregistrée dans le monde, à égalité avec 2016, clôturant une décennie de températures record qui témoignent du réchauffement de la planète.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.