Canicule : la France suffoque

En France, l'alerte canicule est toujours bien présente mercredi 1er août. Tour des lieux des conséquences au quotidien.

FRANCE 2

19 départements ont été placés en vigilance orange et dans certaines villes les températures vont flirter avec les 40 degrés, notamment dans la région de Nîmes (Gard). Dans la ville, à la tombée de la nuit la température dépasse toujours les 30 degrés. "Mon lit je l'appelle la poêle à frire", explique un habitant. Dans l'une des villes les plus chaudes de France, c'est seulement aux dernières heures de la journée que les habitants peuvent profiter d'un repas à l'extérieur. "C’est insoutenable, entre les moustiques et les mouches", explique une femme cherchant de l'air au parc.

Les températures vont encore augmenter

Une fois la nuit tombée, les promeneurs en quête de fraicheur s'attardent à Nîmes (Gard), mais la chaleur s'installe et la température devrait encore grimper de 2 degrés.
A Antibes (Alpes-Maritimes) également, c'est l'alerte canicule, on privilégie les jeux d'eau dans les centres aérés et les animateurs restent vigilants avec les enfants. Idem pour les personnes âgées à Lons-le-Saunier (Jura). "On a adapté les salles et les activités", explique un professionnel. Une situation qui risque de durer.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le thermomètre a affiché plus de 40 degrés à Lille (Nord), le 27 juillet 2018.
Le thermomètre a affiché plus de 40 degrés à Lille (Nord), le 27 juillet 2018. (MAXPPP)