Australie : le triste déclin de la Grande Barrière de corail

En Australie, l'un des trésors de la biodiversité, la Grande Barrière de corail, est en train de disparaître. Des scientifiques révèlent qu'elle a perdu 30% de sa surface vivante suite à une vague de chaleur inédite. Ils parlent d'une hécatombe catastrophique.

France 2
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Un champ de ruines sous-marin. Dans la Grande Barrière de corail, les coraux meurent et perdent peu à peu leurs couleurs jusqu'à devenir complètement blancs. 30% de ces organismes sont affectés. Les premières victimes sont ces coraux à branches. Des écosystèmes pourtant indispensables et qui servent d'abri et de garde-manger à des milliers de poissons et de petits organismes vivants.

Le plus grand être vivant au monde en danger

La Grande Barrière n'a pas supporté la dernière vague de chaleur en 2016. Dans une mer devenue trop chaude, les coraux, stressés, ont rejeté ce qui leur donne leurs si belles couleurs : des milliers d'algues microscopiques qui leur permettent aussi de se nourrir. Vu d'avion, ces taches blanches montrent l'étendue de l'hécatombe. La Grande Barrière de corail était jusqu'à présent considérée comme le plus grand être vivant du monde.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des coraux blanchis, dans la Grance Barrière de corail, en Australie, près de Port Douglas, le 20 février 2017.
Des coraux blanchis, dans la Grance Barrière de corail, en Australie, près de Port Douglas, le 20 février 2017. (GREENPEACE / REUTERS)