Cet article date de plus de dix ans.

2010, année record de concentration de gaz à effet de serre dans l'atmosphère

Dans son bulletin annuel, l'Organisation météorologique mondiale (OMM) tire la sonnette d'alarme. L'augmentation de gaz à effet de serre dans l'atmosphère a été plus rapide en 2010 que durant la décennie précédente.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Il ne fait pas bon respirer. C'est en substance le message essentiel délivré par le dernier rapport de l'Organisation météorologique mondiale. "En 2010, la teneur de l'atmosphère en gaz à effet de serre" produit par l'homme "a atteint une fois de plus des niveaux jamais enregistrés depuis l'époque préindustrielle" , au 18e siècle, a déclaré le secrétaire général de l'OMM, M. Michel Jarraud.

Le dioxyde de carbone (CO2) est le gaz à effet de serre d'origine

humaine le plus important, et contribue à hauteur de 64% du
réchauffement climatique.

Les concentrations de dioxyde de carbone, de méthane et de protoxyde d'azote, gaz à effet de serre à la dispersion la plus lente, ont respectivement augmenté de 39%, 158% et 20% depuis le début de l'ère industrielle, précise l'OMM.

"Même si nous parvenions à stopper aujourd'hui nos émissions de gaz à effet de serre, ce qui est loin d'être le cas, les gaz déjà présents dans l'atmosphère y subsisteraient encore pendant des dizaines d'années et continueraient de perturber le fragile équilibre de la Terre, planète vivante, et du climat" , précise l'OMM.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Climat

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.