Cet article date de plus d'un an.

Vague de chaleur : quelles sont les températures attendues en France jusqu'à mardi ?

Plus de 40 °C en journée, 25 °C la nuit : l'Hexagone va connaître jusqu'au début de la semaine prochaine une canicule exceptionnelle par sa précocité et son intensité. Le pic est attendu ce week-end.

Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Un ouvrier s'essuie le visage le 13 juillet 2022 à Toulouse pendant une vague de chaleur estivale. (VALENTINE CHAPUIS / AFP)

La France transpire de nouveau à grosses gouttes. La vague de chaleur qui s'est installée sur l'Hexagone va se prolonger au moins jusqu'en début de semaine prochaine. Dans son bulletin (en PDF) mis en ligne mercredi 13 juillet, Météo France précise que cet épisode devrait durer "entre sept et dix jours". "L'axe des températures les plus élevées s'étendra des Pyrénées au Pays-de-la-Loire entre dimanche et lundi", écrit l'agence, avec un thermomètre qui ne redescendra pas en dessous de 20 à 25 °C la nuit, et qui pourrait dépasser les 40 °C pendant la journée à de "nombreux endroits"Franceinfo vous détaille les prévisions pour les six prochains jours.

>> Intensité, durée, mortalité... On a comparé les canicules qui ont frappé la France depuis 1947

Jeudi : des températures très élevées presque partout

Si vous habitez le tiers nord de la France ou le Nord-Ouest, vous allez passer une journée moins chaude que les précédentes : Météo France observe "une baisse relative des températures", avec par exemple moins de 35 °C au nord de la Loire jeudi après-midi. 

En revanche, pas de jour férié pour le mercure dans le sud de l'Hexagone où les températures, déjà très élevées, seront "souvent en hausse par rapport à la veille". Dans le détail, elles seront supérieures à 35 °C au sud de la Loire jusqu'en vallée du Rhône. Elles atteindront même de 38 à 40 °C dans le Sud-Ouest et en basse vallée du Rhône.

Vendredi : la journée la moins chaude de l'épisode en cours

Le mercure baisse... un peu. Ce vendredi 15 juillet sera "en moyenne la journée la moins chaude de cet épisode d'un point de vue national", prévoit Météo France. Mais les températures dépasseront toujours les 35 °C par endroits, avec "des pointes possibles jusqu'à 40 °C".

Samedi : des températures qui repartent à la hausse sur tout le pays

Les conditions anticycloniques resteront globalement les mêmes que pour le reste de la semaine. Les températures maximales resteront élevées avec 36 °C attendus à Montpellier, 35 °C à Toulouse, 34 °C à Bordeaux, 29 °C à Rennes, 26 °C à Metz, et même 28 °C à Brest. A Paris, Météo France prévoit 27 °C. 


>> Retrouvez toutes les prévisions près de chez vous et partout en France sur notre nouveau service météo

Dimanche : une intensification de la chaleur

C'est reparti pour la fournaise. "Il va y avoir un phénomène de pompe à chaleur, qui va faire remonter l'air très chaud de la péninsule ibérique, notamment d'abord sur la façade ouest du pays", explique François Gourand, météorologue à Météo France. Dimanche, la barre des 40 °C pourrait être atteinte localement dans le Sud-Ouest. Il pourrait faire 37 °C à Toulouse, 35 °C à Bordeaux et Perpignan, 33 °C à Montélimar, toujours 28 °C à Brest, et enfin 29 °C à Paris.

Lundi : un pic qui se poursuit

Lundi sera encore une journée "particulièrement chaude" avec des températures entre 38 et 40 °C dans le Sud, jusqu'au Centre-Val de Loire et la moyenne vallée du Rhône.

Mardi : des températures qui commencent à baisser

A partir de mardi, on respirera enfin un peu. "Un rafraîchissement devrait se mettre en place sur le littoral atlantique", selon Météo France. Il progressera vers l'Est dans la journée de mercredi, "repoussant les plus fortes températures plus à l'est".

Consultez lamétéo
avec
voir les prévisions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.