Sécheresse : dessaler l'eau de mer, une solution plus écologique ?

Publié
Sécheresse : dessaler l’eau de mer, une solution plus écologique ?
franceinfo
Article rédigé par
J. Gal - franceinfo
France Télévisions

Face aux très faibles précipitations de ces derniers mois, certains ont peut-être trouvé la solution, en dessalant l’eau de mer.

En cette période de sécheresse historique, de nombreux territoires français ont décidé de dessaler l’eau de mer. "Cela consiste à obtenir de l’eau douce, donc de l’eau potable, à partir d’une eau salée", explique Julien Gal, mercredi 10 août, sur le plateau du 23h de franceinfo. "On prend de l’eau de mer, on la filtre pour lui enlever le sel. La partie encore salée est rejetée dans l’océan. On en rejette en moyenne entre la moitié et deux tiers. L’autre partie devient de l’eau potable", précise le journaliste.

Des effets néfastes pour la biodiversité

L’eau de mer représente 98 % sur Terre. Ce processus est très utilisé par les États. On compte 17 000 stations de dessalement de l’eau de mer dans le monde. De son côté, la France compte trois centrales : une dans le Morbihan, une dans le large du Finistère et une en Corse. Mais ce processus a des inconvénients et présente des effets néfastes pour la biodiversité. L’eau rejetée dans les océans est très concentrée en sel, contenant de la saumure qui a des propriétés toxiques.

Le servicemétéo
évolue  et s’enrichit

découvrir les nouveautés

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.