Ouverture de bouches à incendie en période de canicule : les pompiers de Paris en appellent "au civisme"

L'ouverture des bouches à incendie pour jouer avec l'eau et se rafraîchir complique la tâche des pompiers, quand ils doivent éteindre des incendies.

Une bouche a incendie ouverte dans le 20e arrondissement de Paris (illustration).
Une bouche a incendie ouverte dans le 20e arrondissement de Paris (illustration). (AURELIEN MORISSARD / MAXPPP)

Le porte-parole des pompiers de Paris a appelé jeudi 25 juillet sur franceinfo au "civisme" des Français et à ne pas ouvrir les bouches à incendie pour trouver de la fraîcheur en cette période de canicule.

"C'est un phénomène qu'on constate depuis environ 2015 et j'en appelle au civisme. C'est non seulement le choix de la solidarité pour les plus faibles, pour les plus âgés, les plus jeunes, mais c'est aussi le choix du civisme", a estimé le lieutenant-colonel Gabriel Plus. Les contrevenants risquent une amende de 75 000 euros et cela peut compliquer la tâche des pompiers.

Les bouches à incendie sont réservées pour les pompiers de Paris, ça nous permet de faire face à des sinistres.Lieutenant-colonel Gabriel Plusà franceinfo

Ouvrir une bouche à incendie est aussi "dangereux", a rappelé le lieutenant-colonel : "Le jet est quand même suffisamment puissant. Lors de la dernière canicule, on a constaté qu'un enfant avait été projeté, un petit enfant de 6 ans, et qui avait été dans le coma. C'est très dangereux", a-t-il insisté.