Comment la canicule va-t-elle s'installer en France ? Voici les prévisions météo de la semaine, jour par jour

La France va connaître, à partir du lundi 24 juin, un épisode de canicule inédit. Franceinfo détaille les prévisions météorologiques, jour après jour.

Une petite fille se désaltère, le 2 juillet 2015 à Paris.
Une petite fille se désaltère, le 2 juillet 2015 à Paris. (MIGUEL MEDINA / AFP)

Une longue semaine de canicule. Une vague de chaleur "remarquablement intense et précoce", selon Météo France, va frapper la France à partir du lundi 24 juin et jusqu'au samedi 29 juin. Au plus fort de l'épisode, le thermomètre dépassera la barre des 40 °C la journée et ne redescendra pas en dessous des 25 °C la nuit. Voici ce qui vous attend cette semaine.

Lundi : la canicule arrive par le sud

Les hostilités débutent lundi. Venu du Sahara et aspiré par une zone dépressionnaire située au-dessus de l'Atlantique, de l'air chaud va remonter par l'Espagne et la Méditerranée. Les régions du sud de la France seront les premières touchées, mais les chaleurs gagneront rapidement le centre du pays. A la mi-journée, il fera déjà 34 °C à Montluçon (Allier) et au Luc (Var), selon les prévisions de Météo France. A 14 heures, il devrait faire 32 °C à Paris. "Hormis les côtes de la Manche, la Bretagne et les Pays de la Loire, il y aura quasiment du 30 à 34 °C sur l'ensemble du pays", explique Sébastien Léas, prévisionniste à Météo France.

Mardi : les fortes chaleurs gagnent l'Est

Dans la nuit de lundi à mardi, les températures resteront à des niveaux élevés, avec 23 °C à Paris, 24 °C à Lyon (Rhône) et jusqu'à 29 °C à Menton (Alpes-Maritimes). Une fois le jour levé, la chaleur gagnera tout l'est de la France, avec 36 °C à Strasbourg (Bas-Rhin) et 37 °C à Nancy (Meurthe-et-Moselle). "La canicule va progressivement s'accentuer, avec 30 à 35 °C sur l'ensemble du pays", résume Sébastien Léas.

Mercredi : la température augmente encore

Les choses sérieuses vont débuter mercredi. "Nous allons avoir des pointes proches de 40 °C. Il fera 38 ou 39 °C sur la majeure partie du pays, à l'exception des régions proches de la Manche et de l'extrême nord-ouest", commente Sébastien Léas. Il fera par exemple jusqu'à 41 °C à Vichy (Allier), 40 °C à Nancy (Meurthe-et-Moselle) et 38 °C à Bordeaux (Gironde). Le Finistère sera lui épargné, avec seulement 23 °C à Brest et 26 °C à Quimper.

Jeudi et vendredi : les jours les plus chauds

La fournaise s'abattra sur la France jeudi et vendredi. L'indicateur thermique national, calculé par Météo France en relevant les températures minimales et maximales dans une trentaine de villes disséminées un peu partout dans le pays, va s'affoler. "Il devrait être au-dessus de 28 °C, prévoit Sébastien Léas. Les seuls jours où nous avons dépassé ce seuil, c'était pendant la canicule de 2003, avec une semaine entière au-dessus de 28 °C". Jeudi, il fera jusqu'à 41 °C à Lyon (Rhône), 39 °C à Avignon (Vaucluse) et 38 °C à Strasbourg (Bas-Rhin).

Samedi et dimanche : le mercure redescend

La canicule devrait baisser en intensité à partir de samedi. "Cela baisse, mais nous resterons largement au-dessus des valeurs de saisons, nuance Sébastien Léas. De l'air moins chaud arrive par l'ouest, mais ce n'est pas non plus de l'air frais." Les températures resteront très élevées dans l'Est, avec encore des pointes possibles au-delà des 40 °C, comme à Lyon (Rhône) ou Avignon (Vaucluse). Dimanche, "l'air plus modéré devrait encore gagner du terrain, mais ce n'est pas encore certain", expose Sébastien Léas. Les prévisions sur la sortie de cet épisode caniculaire seront affinées dans les prochains jours.