Guadeloupe : le cauchemar des coupures d'eau incessantes

Publié
Guadeloupe : le cauchemar des coupures d'eau incessantes
FRANCE 3
Article rédigé par
Région Guadeloupe La 1ère, M.L. Plaisir, O. Duflo, R. Defrance, J.L. Elisée, T. Artis - France 3
France Télévisions

La question de l'eau est revenue sur le devant de la scène cet été avec la sécheresse exceptionnelle que connaît l'Hexagone. En Guadeloupe, ce problème est bien connu. Des villages sont souvent privés d'eau à cause de conduits défectueux.

Les habitants désespèrent. À Goyave (Guadeloupe), Anouk Berthelot, gérante d'un gîte, est en difficulté pour accueillir des clients. Elle a investi 10 000 euros dans un système de rétention pour tenter d'avoir de l'eau en continu. "J'ai un système avec un surpresseur qui alimente la maison et les deux bungalows. Quand on a de l'eau, les cuves se remplissent et on peut espérer recevoir des clients", illustre-t-elle. Car sans eau, difficile d'accueillir de manière digne des clients. Elle risque la faillite. "On a de l'eau deux fois par mois. Depuis le 21 juillet, on n'a pas d'eau. Je ne peux rien faire", se désole-t-elle. 

Des canalisations vétustes

À quelques kilomètres de là, Priscilla Cyprien, une jeune mère de famille, rêve de vivre ailleurs. Loin de sa maison et de son système D à base de bidons. "Souvent, dans le quartier, on a de l'eau au milieu de la nuit. Des fois à 3 heures du matin, on est en train de faire la vaisselle", raconte-t-elle. Une situation usante moralement. "J'ai, certains jours, frôlé la dépression, à cause de cette question d'eau parce que ce n'est pas vivable", souligne Priscilla. Pourtant, il n'y a aucun problème de sécheresse sur l'île : la précieuse ressource se perd dans des canalisations vétustes. Courriers, pétitions, les habitants de Goyave ont remué ciel et terre, mais n'ont reçu aucune réponse des autorités.

Le servicemétéo
évolue  et s’enrichit

découvrir les nouveautés

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.