Canicule : le Royaume-Uni au ralenti sous une chaleur qui s'annonce inédite

Le prévisionniste britannique a émis la première alerte rouge "chaleur extrême" de son histoire.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une vue de Londres (Royaume-Uni), le 18 juillet 2022. (MAXPPP)

Perturbations dans les transports, fermeture de certaines écoles... Le Royaume-Uni affronte, lundi 18 juillet, une vague de chaleur sans précédent. Le prévisionniste britannique a émis la première alerte rouge pour cause de "chaleur extrême" de son histoire. Ce niveau d'alerte, qui correspond à "un risque pour la vie", porte sur une bonne partie de l'Angleterre lundi et mardi.

>> Canicule : suivez en direct les évènements liés à la vague de chaleur en France

Les températures les plus chaudes sont attendues pour mardi et pourraient dépasser le seuil des 40 °C, une première dans le pays. Le record britannique remonte au 25 juillet 2019, avec 38,7 °C relevés à Cambridge, dans l'est de l'Angleterre. Les écoles de certains comtés resteront même fermées, comme dans le Nottinghamshire et le Hampshire, tandis que d'importantes perturbations sont attendues dans les transports. Plusieurs compagnies ferroviaires ont appelé la population à ne pas voyager lundi et mardi, le réseau ferré britannique n'étant pas conçu pour de telles chaleurs.

"Plus chaud que le Sahara", a titré lundi le tabloïd The Sun, tandis que le gouvernement britannique a été accusé dimanche de négliger cette situation, après que le Premier ministre démissionnaire Boris Johnson a raté une réunion de crise sur le sujet à Downing Street.

Le servicemétéo
évolue  et s’enrichit

découvrir les nouveautés

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.