Cet article date de plus de trois ans.

Canicule : la colère des parents face à des classes en surchauffe

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Canicule : la colère des parents face à des classes en surchauffe
France 3
Article rédigé par
France Télévisions
Ce mercredi 21 juin, 66 départements sont en alerte canicule et la polémique enfle dans les écoles. De nombreux parents manifestent leur colère face à des températures jusqu'à 35 degrés dans les classes. 

Ça chauffe à Toulouse (Haute-Garonne), et les parents d'élèves dénoncent les conditions d'accueil des enfants dans certaines écoles. "Moi j'ai ma fille qui est à la maison, ça fait deux jours qu'elle a mal à la tête", explique Jennifer Garon, du FCPE Marengo.  La faute à des locaux trop anciens et mal isolés. Il fait 38 degrés dans les classes. Même cas de figure dans une maternelle d'Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône), depuis lundi, les parents d'élèves bloquent l'accès à l'étage où il fait trop chaud.

Des températures insoutenables

Les enfants sont confinés au rez-de-chaussée un peu plus frais. Le problème est signalé depuis des années à la mairie qui, dans l'attente d'un audit, a fait livrer deux ventilateurs. Même situation à Lyon (Rhône), ici, ce sont les maîtresses qui aspergent d'eau les enfants dans une cour de récréation chauffée à blanc. Dans les classes, les températures sont insoutenables. Pourtant, les recommandations du ministère sont claires, il faut garder les élèves dans une ambiance fraîche.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.