Canicule : EDF obligé de mettre à l'arrêt deux réacteurs nucléaires

L'électricien utilise en effet l'eau des fleuves pour refroidir les réacteurs avant de la rejeter, mais elle ne doit pas dépasser une certaine température, afin d'éviter des conséquences néfastes pour la flore et la faune aquatiques.

La centrale de Golfech en bord de Garonne. Photo prise de Lamagistère (Tarn-et-Garonne), le 24 mars 2005. 
La centrale de Golfech en bord de Garonne. Photo prise de Lamagistère (Tarn-et-Garonne), le 24 mars 2005.  (ERIC CABANIS / AFP)

La canicule a ses premiers effets directs. EDF va arrêter cette semaine les deux réacteurs nucléaires de la centrale de Golfech (Tarn-et-Garonne) en raison de la canicule, a annoncé l'électricien lundi 22 juillet.

Le réacteur numéro 2 de Golfech doit s'arrêter à partir de mardi soir et le réacteur numéro 1 à partir de mercredi, indique l'entreprise sur son site internet. Leur redémarrage est prévu le mardi 30 juillet. L'électricien utilise en effet l'eau des fleuves pour refroidir les réacteurs avant de la rejeter, mais elle ne doit pas dépasser une certaine température, afin d'éviter des conséquences néfastes pour la flore et la faune aquatiques. EDF peut donc arrêter des réacteurs ou simplement réduire la puissance de certaines unités si besoin.

"La date de fin de cet arrêt pour contraintes environnementales correspond à la fin des prévisions de température disponibles. Cet arrêt est susceptible de se prolonger", a précisé EDF. Le groupe avait prévenu la semaine dernière que la centrale de Golfech, qui compte deux réacteurs de 1 300 MW chacun, pourrait être ralentie voire arrêtée "en raison des prévisions de température sur la Garonne".