Canicule : à Toulon, la mairie tente de faire baisser la température dans les écoles

À Toulon, dans le Var, la mairie profite des vacances pour mener des travaux dans plusieurs écoles de la commune. Objectif : s'adapter au changement climatique.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Des enfants dans la cour d'une école, à Carpentras (Vaucluse), en juin 2019. (Photo d'illustration) (ESPOSITO ANGE / MAXPPP)

Les températures atteintes cet été inquiètent par leur ampleur mais surtout par leur récurrence. Face à cette période de sécheresse et de canicule sans précédent, certaines villes passent à l'action. À Toulon dans le Var, la mairie mène cet été des travaux dans plusieurs écoles de la commune et installe des équipements tests visant à rafraîchir les salles.

Des solutions respectueuses de l'environnement

Direction le deuxième étage de l'école François Nardi de Toulon. Au plafond des ventilateurs flambants neufs, installés dans les salles situées plein sud, là où le soleil tape le plus fortement et chauffe les salles de classe. "On a mis des brasseurs d'air, indique Eric Boyer, directeur des travaux dans les bâtiments scolaires. Avec ce système, on a un air qui est inspiré par dessous et qui est rediffusée horizontalement et qui redescend. On a peut-être moins de ressenti en-dessous, mais il faut l'observer dans le temps, il faut l'essayer", explique-t-il. 

Les élèves et leurs professeurs testeront ce système dès la rentrée de septembre. Les enfants pourront aussi témoigner de l'efficacité des brises soleils, des films anti-UV.  Bientôt le toit d'une école sera repeint en blanc pour réfléchir les rayons du soleil. Ailleurs, on installe une ventilation double flux. "On aspire l'air chaud du bâtiment et on le rejette vers l'extérieur et on fait rentrer l'air plus frais et notamment la nuit dans les classes", détaille Érick Mascaro, adjoint délégué aux bâtiments scolaires.

Ce sont des solutions respectueuses de l'environnement et qui pourrait faire "baisser la facture énergétique", souligne l'élu. "C'est pour cela que nous sommes allés vers ce bouquet de travaux qui consomme très peu d'énergie puisque le brasseur d'air, à vitesse réduite est autour de 5 Watts, à vitesse maximum 40 Watts donc c'est anodin par rapport au confort que cela peut apporter". Érick Mascaro l'assure, "hors de question" d'installer un système de climatisation.

Une possible généralisation

La mairie a investi près de 500 000 euros pour tester ces équipements, avant peut-être de les installer dans l'ensemble des établissements scolaire de la ville. "Au printemps prochain, il y aura une phase d'évaluation globale de ces différents travaux qui nous permettront de faire le choix d'une généralisation ou non." 

"La ville de Toulon c'est 640 classes, 84 écoles. Il faudra donc quelques années pour planifier ces évolutions"

Erick Mascaro, adjoint en charge des bâtiments scolaires

à franceinfo

À l'issue de cette expérimentation, la ville de Toulon se tiendra à disposition des communes qui souhaitent prendre connaissance des conclusions de ces tests.

Le servicemétéo
évolue  et s’enrichit

découvrir les nouveautés

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.