Bison Futé voit noir sur les routes menant aux Alpes samedi

Un chassé-croisé des vacanciers de la zone A et de la zone C est attendu samedi : la journée est classée rouge par Bison Futé au niveau national, et noire en Rhône-Alpes.

Le péage de Saint-Arnoult (Yvelines), le 26 juillet 2013.
Le péage de Saint-Arnoult (Yvelines), le 26 juillet 2013. (MAXPPP)

Attention si vous vous dirigez vers les stations de ski : Bison Futé voit noir samedi 14 février dans le sens des départs. La zone A (académies de Lyon, Grenoble, etc.) poursuit ses vacances, alors que les vacanciers de la zone C (Paris, Créteil, Versailles et Bordeaux) vont connaître leur première vague de départs. A cela s'ajoutent les départs en vacances des Belges et des Luxembourgeois. 

Conséquence : dans le sens des départs, ce samedi est classé rouge par Bison Futé au niveau national et noir en Rhône-Alpes. En Ile-de-France, c'est orange dès vendredi 13. Bison Futé recommande pour ce vendredi de quitter Paris, mais aussi Bordeaux, Lyon et Grenoble en dehors des heures de pointe (avant 16 heures ou après 20 heures). 

Pour la journée de samedi, les difficultés seront concentrées sur les axes reliant les frontières du Nord ainsi que Paris aux stations alpines, c'est-à-dire l'A6, l'A31 et l'A40. Les difficultés commenceront dès le petit matin au départ des grandes villes. Bison Futé recommande d'éviter de circuler entre Paris et Lyon (A6) et entre Langres et Beaune (A31) de 8 heures à 15 heures. En région Rhône-Alpes, les grands itinéraires en direction des Alpes sont à éviter entre 8 heures et 19 heures. Cela risque aussi de coincer samedi vers les Pyrénées, à partir de Bordeaux et Toulouse.

Dans le sens des retours, la journée est également classée orange en Rhône-Alpes. Les grands axes de retour des Alpes sont à éviter de 10 heures à 18 heures.

Les pneus neige restent indispensables

Par ailleurs, le pneu neige reste l'indispensable équipement d'accès aux stations de ski pour les spécialistes de la sécurité routière. Doté d'une gomme plus tendre que celle d'un pneu standard, adhérant ainsi plus facilement au bitume en cas de gros flocons, le pneu neige est préconisé l'hiver par les professionnels car il optimise les distances de freinage et améliore la motricité du véhicule lorsque les conditions de circulation deviennent difficiles. "Un pneumatique hiver n'est pas seulement indispensable lorsqu'il neige. Il est également essentiel lorsque les températures s'abaissent en dessous de sept degrés", détaille Bernard-André Marteau, gérant de l'école de pilotage sur glace de L'Alpe d'Huez.

Selon lui, les pneus neige améliorent de 30% le comportement du véhicule lorsqu'il progresse sur un tapis d'or blanc. "Rouler à 30 km/h sur la neige équivaut à rouler à 90 km/h sur un sol sec pour des mêmes pneumatiques", précise-t-il. 

Le Centre régional d'information et de coordination routières Rhône-Alpes-Auvergne prévoit samedi une "arrivée massive" de touristes français - mais aussi belges et britanniques - vers les stations de sports d'hiver de la région, et un "accès routier dégagé" en dépit "d'un mélange de pluie et neige attendu samedi soir au dessus de 1 000 mètres d'altitude".