Livret A : baisse de faveur ?

a revoir

Présenté parSophie Le Saint

Diffusé le 23/10/2013Durée : 00h48

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

On a coutume de dire qu'il est le placement favori des Français. Mais cela semble un petit peu moins vrai aujourd'hui. Les retraits du Livret A ont été supérieurs aux dépôts en septembre dernier. Une première depuis deux ans.

Une opération au guichet et c'est un peu plus d'épargne qui s'envole. Entre juillet 2012 et 2013, un Français sur deux affirme avoir puise dans ses réserves pour faire face aux dépenses quotidiennes. Première cible en cas de coup dur.

Pour moi, le Livret A est une épargne de précaution. Mais je dois réparer la voiture, j'ai des travaux a faire a la maison.

La différence avec les autres placements est que celui-là est sûr, net d'impôt et on y puise quand on veut.

Une facilité de retrait qui explique la décollecte du livret A en septembre. Il y a eu plus d'argent retire que dépose. Résultat : 1,56 milliard en moins dans les caisses du livret A. Une première depuis presque deux ans. Première explication : la baisse du taux d'intérêt calqué sur l'inflation. En août dernier, il est passé de 1,75 à 1,25 %. Autre explication possible, les nombreuses dépenses de la rentrée dont le dernier tiers des impôts. Conséquence : les Français ont bouleverse leurs attitudes.

Les Français sont plutôt des fourmis. Avec les Allemands, on est ceux qui épargnent le plus en Europe. Mais les contraintes économiques font que les Français réduisent leurs efforts d'épargne.

il reste cependant un placement privilégie. 8 Français sur 10 estiment que placer son argent en bourse comporte trop de risques.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==