YouTube : quels changements dans la monétisation des vidéos ?

YouTube a décidé de modifier ses règles de monétisation des vidéos suite au départ de plusieurs annonceurs, en colère de voir leurs publicités associées à des contenus polémiques ou violents.

FRANCEINFO

Le siège de YouTube a été le théâtre d'une fusillade : l'assaillante était une utilisatrice de la plateforme. Nasim Najafi Aghdam était une youtubeuse comme il y en a partout, engagée, parlant notamment de veganisme. Elle avait quelques milliers d'abonnés, de quoi lui faire gagner un peu d'argent. Mais la jeune femme était également en conflit avec YouTube, pas satisfaite de la nouvelle politique de monétisation des vidéos.

Quelles modifications ?

Avant, pour pouvoir gagner de l'argent, il suffisait de cumuler 10 000 vues sur une vidéo. Il faut désormais avoir au minimum 1 000 abonnés et, surtout, 4 000 heures de visionnage cumulé. Les youtubeurs sont rémunérés par la publicité qui précède leurs vidéos. L'année dernière, 10 000 vues suffisaient pour que les annonces apparaissent. Mais ce palier a été dépassé par des vidéos au contenu sexuel, jihadiste ou violent. Les annonceurs n'étaient pas satisfaits d'apparaître sur ces vidéos controversées et ont choisi de ne plus acheter d'espace publicitaire sur YouTube. La plateforme a donc dû modifier ses règles, au détriment, parfois, des petits youtubeurs. 



Le logo de YouTube dans les bâtiments de la firme à Berlin (Allemagne), le 7 décembre 2017.
Le logo de YouTube dans les bâtiments de la firme à Berlin (Allemagne), le 7 décembre 2017. (SOPHIA KEMBOWSKI / DPA)