Le film "Les Dissociés", diffusé sur YouTube, fait un carton

Ce long métrage comique, majoritairement financé par le placement de produits, a réussi un démarrage digne d'un blockbuster.

Les personnages principaux sur l\'affiche du film \"Les Dissociés\", diffusé sur YouTube depuis le 24 novembre 2015.
Les personnages principaux sur l'affiche du film "Les Dissociés", diffusé sur YouTube depuis le 24 novembre 2015. (GOLDEN MOUSTACHE / YOUTUBE)

Le long métrage Les Dissociés, lancé mardi 24 novembre sur YouTube, produit par le collectif d'humoristes Suricate et financé par le placement de produits, a attiré plus de 980 000 spectateurs en 48 heures, un chiffre comparable aux meilleurs scores d'un film français en salle.

Mercredi après-midi, moins de 24 heures après le lancement du film, 510 000 internautes l'avaient déjà visionné gratuitement. En comparaison, le meilleur lancement français de l'année, Les Profs 2, avait attiré 311 000 spectateurs le jour de sa sortie en salle. Ce premier long métrage de Suricate, collectif membre de Golden Moustache, une chaîne YouTube du groupe M6 suivie par 2 millions d'internautes, avait d'abord été lancé en avant-première dans quelques cinémas français.

Les Dissociés, qui vise d'abord la génération des 15-30 ans, innove aussi par son mode de financement. Réalisé avec un budget réduit de 150 000 euros, il a été financé aux trois quarts par le placement de produits – de l'électroménager et des stylos, entre autres. Une future diffusion sur W9, prévue pour Noël, selon Europe 1, et les revenus de la publicité sur YouTube devraient aider à boucler le financement, selon Adrien Labastire, qui a produit le film pour Golden Moustache.

Un levier pour l'offre payante de YouTube

Avec ce long métrage, le producteur teste aussi son public : il a "envie de voir si les spectateurs regardent le film en entier ou s'ils décrochent". Golden Moustache visait initialement le million de spectateurs dans la semaine, et pense atteindre les 5 millions sur le long terme.

Les critiques sont pour l'heure plutôt positives, comme le relève le Huffington Post, qui relaie plusieurs avis d'internautes publiés sur Twitter.

Le long métrage pourrait être un des leviers de développement de la nouvelle offre payante de YouTube, lancée en octobre aux Etats-Unis. Une des stars canadiennes de l'humour sur la plateforme vidéo de Google, Lilly Singh, devrait apparaître bientôt dans A Trip to Unicorn Island, un film réservé aux utilisateurs payants.