#TousFactCheckeurs : vraies images, gros mensonges

Les médias ont le devoir d'informer mais aussi d'aider leurs lecteurs, leurs auditeurs ou leurs spectateurs à mieux s'informer. C'est pourquoi France Télévisions, "Le Monde" et Rue89 Mooc ont décidé de lancer l'opération "Tous FactCheckeurs".

Une manifestation sur le périphérique parisien en soutien à Théo ? Plutôt la récupération de vieilles images d'une manifestation de taxis quelques mois plus tôt ! Pourtant, ces images sorties de leur contexte ont circulé sur les réseaux sociaux.

Propos déformés, photos truquées, rumeurs infondées : ce sont en général ces images qui nous viennent à l’esprit quand on pense aux fake news. Sauf qu’aujourd’hui, la désinformation passe aussi par le détournement : une image authentique se retrouve facilement réutilisée à des fins d’instrumentalisation.

Une image peut dire tout et son contraire

Il convient donc de se saisir des nouveaux outils (moteurs de recherche inversés, sites consacrés à la chasse aux fakes…) pour éviter la propagation de fausses nouvelles. En gardant bien à l’esprit qu’une image peut dire tout et son contraire selon le contexte dans lequel elle est utilisée.

Et parce que même les journalistes les plus aguerris se laissent parfois piéger, nous avons demandé à des journalistes de France Télévisions, du Monde et de Rue89 de témoigner et de présenter les outils qu'ils utilisent au quotidien pour délivrer une information fiable.

Dans ce nouvel épisode, un journaliste des Décodeurs du Monde, Adrien Sénécat, explique comment il a débusqué une vidéo détournée, en utilisant des marqueurs temporels au sein de la vidéo, des moteurs de recherche inversés, ou encore Google Earth.

#TousFactCheckeurs: vraies images, gros mensonges. Mai 2017
#TousFactCheckeurs: vraies images, gros mensonges. Mai 2017 (France Télévision/Rue 89 Mooc)