Cet article date de plus de quatre ans.

Apple : le groupe a-t-il volontairement détérioré le fonctionnement de ses appareils ?

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Apple : le groupe a-t-il volontairement détérioré le fonctionnement de ses appareils ?
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Après le dépôt de plaintes contre Apple, qui reconnait avoir bridé certains de ses iPhone, le journaliste Hervé Godechot fait le point.

Après qu'Apple a admis avoir volontairement bridé certains de ses iPhone, "huit associations ont porté plainte aux États-Unis et une association a porté plainte en France. Apple a ralenti le fonctionnement de certains de ses modèles d'iPhone", explique Hervé Godechot, qui précise : "Il s'agit des iPhone 6, 6S, SE et le 7, au travers d'une mise à jour de leur logiciel. Apple affirme que c'était pour préserver la batterie de ces modèles, mais c'est arrivé, comme par hasard, pile au moment de la sortie du tout dernier modèle, le 8. Alors, les associations soupçonnent Apple de rendre volontairement obsolètes ses appareils pour inciter les consommateurs à en acheter des nouveaux".

Une loi peu appliquée

Le journaliste ajoute que ce dont les associations soupçonnent Apple est, en France, la définition de l'obsolescence programmée. Et de préciser la notion : "Vous savez, c'est le lave-linge programmé pour lâcher au bout de 2 000 cycles de lavage, le circuit imprimé du téléviseur qui va griller trop vite, les pièces de rechange indisponibles. La France en a fait un délit, grâce à la loi de transition énergétique de 2015, une loi qui a été peu appliquée jusqu'ici. Il a fallu attendre septembre dernier pour qu'il y ait une première plainte contre des fabricants d'imprimantes accusés de limiter la durée de vie de leurs cartouches et une enquête a d'ailleurs été ouverte ce jeudi 28 décembre au matin".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.