États-Unis : le réseau 5G à proximité des aéroports inquiète le secteur aérien

Publié Mis à jour
Etats-Unis : le réseau 5G à proximité des aéroports inquiète le secteur aérien
Article rédigé par
A-C.Poignard, L.De La Mornais, T.Donzel, PH.Goldmann - France 2
France Télévisions

San Francisco, Boston, Chicago ou Miami : les aéroports américains sont boycottés par des compagnies aériennes à l'instar d'Emirates. 

Décision radicale et inquiétude grandissante aux États-Unis, face au déploiement du réseau téléphonique 5G près des tarmacs : plusieurs compagnies d'envergure, comme Emirates ont décidé de boycotter les aéroports américains. Les ondes au sol des antennes 5G seraient susceptibles d'interférer avec des instruments de bord essentiels pour l'atterrissage des avions par mauvais temps. Le risque : brouiller momentanément les signaux, comme l'explique Xavier Tytelman, expert aéronautique.

La sécurité en priorité

Le secteur aérien américain redoute des annulations en cascades. Pour le principal syndicat des pilotes, la sécurité des passagers n'est pas négociable. "Nous ne voulons être leader de la 5G au détriment de la sécurité aérienne", explique un de ses représentants, Joe Depete. À la suite de la pression du secteur, les opérateurs téléphoniques ont accepté de différer provisoirement le déploiement de nouvelles fréquences à proximité des pistes. En France, la puissance des antennes a été réduite autour de 17 aéroports, pour limiter le risque de perturbations sur les avions. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.