Déploiement de la 5G en France : "Le consommateur a tout intérêt à attendre que la concurrence se dynamise", selon CLCV

Olivier Gayraud, juriste au sein de l'association de consommateurs, conseille d'attendre la commercialisation de nouveaux modèles de téléphones compatibles 5G "qui vont arriver, peut-être un peu moins cher et surtout, il va y avoir les forfaits 5G".

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Signalétique 5G sur un stand au salon Mobile World Congress de Barcelone (télécom) en février 2019. (JÉRÔME COLOMBAIN / FRANCE-INFO)

"Il est prudent d'attendre", conseille mercredi 18 novembre sur franceinfo Olivier Gayraud, juriste à l'association de consommateurs CLCV alors que la 5G se déploie officiellement ce mercredi en France avec l'activation des premières antennes par les opérateurs. 500 antennes sont déjà en place dans neuf villes tests que sont Paris, Marseille, Lille, Nantes, Montpellier, Lyon, Toulouse, Bordeaux et Rouen.

Un débit très variable d'une zone à l'autre

"La 5G ça va être une réalité différente selon les consommateurs. C'est un déploiement progressif sur plusieurs années. Tout le territoire ne sera pas couvert tout de suite", explique Olivier Gayraud. "Donc ça n'a pas de sens de souscrire à la 5G aujourd'hui alors que ça n'arrivera pas chez vous avant plusieurs années et même si vous êtes dans une zone couverte [...] le débit sera très variable d'une zone à l'autre, du fait notamment que tous les opérateurs n'utiliseront pas les mêmes fréquences pour vous fournir la 5G et parce que dans les grandes villes, plus on est nombreux à utiliser un service et plus ça aura un impact sur le débit."

"Le consommateur a donc tout intérêt à attendre que la concurrence se dynamise, poursuit le juriste, parce qu'on sait très bien qu'en téléphonie mobile, la concurrence en France est importante. Il ne faut donc pas aller trop vite et attendre que la concurrence se dynamise."

Il va y avoir des nouveaux modèles de téléphones compatibles 5G qui vont arriver, peut-être un peu moins cher et surtout, il va y avoir les forfaits 5G.

Olivier Gayraud

à franceinfo

Sur les quatre opérateurs présents en France, seuls deux ont dévoilé leurs offres (Orange et Bouygues), "si vous souscrivez un peu trop tôt, vous risquez de ne pas pouvoir bénéficier des tarifs qui seront issus d'un rapport de force entre les différents concurrents", préconise Olivier Gayraud avant de conclure : "La 5G est une véritable plus-value pour le milieu industriel, c'est sûr, mais pour le consommateur c'est un peu plus sujet à caution."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.