Streaming : l'âge d'or des plateformes de SVOD a-t-il été atteint ?

Publié Mis à jour
Streaming : l'âge d'or des plateformes de SVOD a-t-il été atteint ?
FRANCEINFO
Article rédigé par
R. Asencio, A. Le Quéré, M. Hauville, A. Pacary, N. Sadok - franceinfo
France Télévisions

Si Netflix a décroché de 20% en une séance à la clôture de Wall Street la semaine passée, la plateforme de vidéo à la demande (SVOD) et ses petites sœurs semblent néanmoins installées dans des millions de foyers.

À l'image de certains films d'horreur qu'elle diffuse, Netflix a donné des sueurs froides à ses actionnaires. Le cours des actions en bourse du géant américain du streaming a perdu plus de 20% à Wall Street il y a deux jours. En cause, des prévisions 2022 jugées insuffisantes par les investisseurs. La plateforme prévoit 2,5 millions de nouveaux abonnés pour le premier trimestre 2022, c’est presque deux fois moins qu’il y a un an.

Netflix a perdu de son hégémonie

Il y a moins d’abonnés à Netflix car les clients font désormais jouer la concurrence. Depuis 2001, le nombre d’abonnés Netflix n’a jamais cessé d’augmenter jusqu’à 214 millions au dernier trimestre 2021, mais les concurrents ne sont plus très loin. Sur la même période, Prime Vidéo avait plus de 175 millions de clients et Disney+ 118 millions. Netflix a profité de la période de la pandémie de Covid-19, permettant aux confinés de passer le temps. Le retour à la normale marque-t-il la fin d’un âge d’or ? "Il faut s’inquiéter pour ceux qui ont des actions Netflix et qui perdent 20%, mais pour le reste je pense que c’est véritablement des médias qui sont là pour durer", analyse Olivier Bomsel, spécialiste de l’économie des médias.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.