Skyrock annonce la fermeture de Skyblog après plus de 20 ans d'existence

Les utilisateurs ou anciens utilisateurs ont jusqu'au 21 août pour effacer ou archiver leur blog.
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Capture d'écran du communiqué de Skyrock, publié le 23 juin 2023. (CAPTURE D'ECRAN)

Le site représentait "l'âge d'or du web" et "l'âge d'or des blogs". Le groupe Skyrock a annoncé dans un communiqué, vendredi 23 juin, la fermeture de la plateforme Skyblog. Les utilisateurs ont jusqu'au 21 août pour effacer ou conserver leur blog sur leur appareil personnel. A cette date, le site sera définitivement mis hors-ligne et "ce trésor sociologique sera anonymisé et prendra le chemin des archives nationales".

"Toi. Toi et tous les autres. Vous avez été des millions dès le début des années 2000 à vous lancer dans la création d'un skyblog, à publier des textes, des photos, à commenter..." Dans ce communiqué d'adieu, Pierre Bellanger, fondateur et président du groupe Skyrock, remercie les utilisateurs de Skyblog d'avoir fait vivre la plateforme.

"La génération Skyblog, c'est vous. La révolution Skyblog, c'est vous."

Pierre Bellanger, fondateur et président du groupe Skyrock

dans un communiqué

"Nous avons vécu ensemble ces moments d'exception, si forts. Une liberté d'expression magique, qui n'existe plus", regrette-t-il. "Vous étiez l'avant-garde de toutes les générations suivantes", exprime-t-il aux utilisateurs de sa plateforme, qui pour beaucoup ont déjà migré vers d'autres réseaux sociaux depuis plusieurs années. En 2011, Skyrock revendiquait encore plus de 33,5 millions de blogs et de 4,5 milliards de commentaires.

Si Skyblog s'arrête, le groupe Skyrock ne rend pas son tablier. "Nous avons créé Skred, première messagerie sécurisée mondiale d'origine européenne avec 17 millions d'utilisateurs dans le monde", rappelle le communiqué. Cette messagerie, contrairement à beaucoup d'autres, ne demande à ses utilisateurs aucun numéro de téléphone, aucune adresse e-mail, aucun abonnement, garantissant l'anonymat sur la plateforme. "Notre mission pour la liberté continue, s'amplifie", estime le patron du groupe.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.