Cet article date de plus de sept ans.

Ubisoft, le géant français des jeux vidéo, victime d'un piratage

L'éditeur de jeux vidéo Ubisoft a annoncé mardi avoir été victime de pirates informatiques. Des noms d'utilisateurs et des adresses mails de joueurs en ligne ont été dérobés. Le géant français invite ses utilisateurs à changer leurs mots de passe.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Charles Platiau Reuters)

"Nous avons récemment découvert qu'un de nos sites Internet avait été exploité pour obtenir un accès non autorisé à certains de nos systèmes ". Dans un mail envoyé mardi aux utilisateurs de son service Uplay, le géant de jeux vidéo Ubisoft a reconnu avoir été victime d'un piratage. Des hackers auraient profité d'une brèche dans son système pour dérober des noms et des adresses mails de certains utilisateurs.

" Nous avons appris que des données avaient été illégalement consultées depuis notre base de données, dont des noms d'utilisateurs, des adresses mails et des mots de passes codés " , a précisé le groupe, sans toutefois donner le nombre exact de données volées. Il a ajouté que la brèche avait été refermée, et a demandé à ses utilisateurs de changer leurs mots de passe pour le service Uplay mais aussi pour les autres sites pour lesquels ils utiliseraient le même mot de passe.

Messages d'alerte en ligne

Mardi en fin d'après-midi, Ubisoft a multiplié les messages d'alerte. En plus du mail à ses utilisateurs, le groupe a également posté des messages sur des forums de ses jeux en ligne, comme sur le site du jeu The Settlers online.

Un tweet a également été posté sur plusieurs comptes du site, et notamment sur son compte français.

Pas une première dans le monde des jeux vidéo

"L'équipe de sécurité d'Ubisoft explore toutes les solutions possibles pour améliorer nos mesures de sécurité et protéger nos clients" , a encore dit la société française, un brin fataliste quand elle précise que "malheureusement, aucune société ou organisation n'est complètement à l'abri de ce type d'attaque criminelle. "

De fait, l'épisode survenu mardi rappelle qu'une autre entreprise de jeux vidéo a déjà été victime de piratage. En avril 2011, c'est le groupe japonais Sony qui avait eu la mauvaise surprise de voir son système PlayStation Network hacké.

Des pirates avaient mis la main sur les données privées des utilisateurs du système, comme leur mot de passe et leur date de naissance. Le service avait dû être suspendu durant une dizaine de jours.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sécurité sur internet

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.