Failles de sécurité dans les microprocesseurs : "Il va peut-être falloir changer de matériel"

Les géants du numérique sont dans l’embarras depuis la révélation, jeudi, de l’existence de deux failles de sécurité - Spectre et Meltdown - dans les microprocesseurs. Des solutions existent pour se prémunir des risques de vol de données personnelles.

Deux failles de sécurités pouvant atteindre les microprocesseurs ont été idenfiées.
Deux failles de sécurités pouvant atteindre les microprocesseurs ont été idenfiées. (THOMAS SAMSON / AFP)
avatar
Marc PodevinfranceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Google, Apple, ou encore Microsoft, tous les géants du numérique sont touchés par les deux failles de sécurité révélées jeudi 4 janvier. Le risque concerne quasiment tous les utilisateurs de smartphones ou d’ordinateurs. Nommées Spectre et Meltdown, ces deux failles pourraient permettre à des pirates de dérober des données personnelles en exploitant les failles des microprocesseurs.

Inutile de courir changer son ordinateur

Si le risque existe, il est inutile de paniquer. "Il ne faut pas commencer à avoir peur, et se dire 'je ferme toute mon informatique, je dois tout bloquer'. Dans tous les cas, il faut faire confiance aux mises à jour mises en place", explique Damien Bancal, journaliste spécialisé, qui tient un site sur la cybersécurité depuis 20 ans.

Ces mises à jour vont être déployées dans les prochains jours, notamment par le fabricant Intel. Elles visent à combler les deux failles identifiées dans les processeurs mais ne fonctionneront pas forcément dans toutes les situations, particulièrement pour les plus vieux ordinateurs. "Certaines machines ne pourront pas corriger. Ce qui est terrible, c’est qu’il va peut-être falloir changer de matériel", précise Damien Bancal.

"Tout le matériel en stock est faillible"

Toutefois, cela ne sert à rien de se ruer dans les magasins car "tout le matériel aujourd’hui en stock est faillible", selon le journaliste spécialisé. Il va donc falloir que "ces ordinateurs soient modifiés et corrigés". Dans certains cas, les microprocesseurs devront même être remplacés. Damien Bancal conseille donc de patienter avant de vouloir acheter un nouvel ordinateur ou un nouveau téléphone.

Et malgré les craintes autour de ces deux nouvelles failles, le journaliste rappelle également que les pirates n’ont pas attendu pour s’en prendre à nos téléphones et nos ordinateurs. Plus que jamais, il faut donc faire un usage prudent de ces technologies.

Failles de sécurité dans les microprocesseurs : "Il va peut-être falloir changer de matériel" - reportage Marc Podevin
--'--
--'--