Cybercriminalité : un réseau international a été neutralisé

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min
Cybercriminalité : un réseau international a été neutralisé -
Cybercriminalité : un réseau international a été neutralisé Cybercriminalité : un réseau international a été neutralisé - (France 3)
Article rédigé par France 3 - E. Pelletier, A. Bocher, C. Cuello J. Duboz, France Télévisions Washington, A. Brodin
France Télévisions
France 3
Une opération internationale a permis de démanteler un réseau de cybercriminels. 700 000 ordinateurs ont été infectés partout dans le monde. Le FBI et les polices française, néerlandaise et allemande ont travaillé de concert, et ont saisi plus de 8 millions d'euros en crypto-monnaies.

Elle est présentée comme une des plus grosses opérations judiciaires pour lutter contre la cybercriminalité. Une enquête impliquant les États-Unis et la France a été révélée mardi 29 août au soir par le FBI. La cible est le logiciel malveillant Qbot, capable de contrôler à distance des ordinateurs. En tout, 700 000 ont été infectés dans le monde, dont 26 000 en France. À l’origine, un pirate informatique envoie un mail anodin, avec en pièce jointe le logiciel espion. Celui-ci prend le contrôle de l’ordinateur de la victime et envoie des courriels infectés, causant une contamination mondiale.  

Des mairies et des hôpitaux piégés 

Les pirates revendaient les données à d’autres groupes criminels spécialisés dans le chantage. Ils bloquaient l’ordinateur et demandaient une rançon. Ces derniers mois en France, des mairies et des hôpitaux ont trouvé leur système informatique bloqué au point de reporter des opérations. "90% des cas viennent de l’action humaine. N’ouvrez pas les mails de destinataires que vous ne connaissez pas, n’ouvrez pas les pièces jointes", conseille Michel Guérin, expert en cybersécurité. Cette action aurait rapporté près de 60 millions de dollars aux pirates.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.