Airbnb : gare aux arnaques

Certains clients d'Airbnb ont fait les frais d'arnaques : louer un appartement qui n'existe pas, se faire cambrioler par de faux touristes. La responsabilité de l'entreprise n'est pas en cause.

FRANCE 3

Certaines personnes profitent du succès de la plateforme d'Airbnb pour escroquer les utilisateurs. Marion Orsini en a été victime. En mai dernier, le voyageur qu'elle a accueilli en a profité pour cambrioler son appartement à hauteur de 8 000 euros. Le voleur laisse des traces inquiétantes qu'elle interprète comme une menace. "Il y avait un couteau de cuisine dans mon placard. C'était assez effrayant", raconte l'hôte Airbnb au micro de France 3. Le voleur était inscrit sur le site sous une fausse identité.

Faux profils ou appartements fantômes

Pour un voyage à Londres, Patrick Lajonie est victime d'un autre type d'arnaque. Il est séduit au cours de ses recherches par un luxueux appartement. L'hôte lui demande de communiquer via leurs adresses courriel privées hors du site. Il envoie pour le rassurer de fausses factures Airbnb. Mais c'est une arnaque. L’appartement n'a jamais existé. Une fois le paiement effectué, le faux propriétaire disparaît avec les 1 600 euros de Patrick Lajonie.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le site Airbnb propose des \"logements uniques\" à ses utilisateurs (photo d\'illustration).
Le site Airbnb propose des "logements uniques" à ses utilisateurs (photo d'illustration). (JAAP ARRIENS / NURPHOTO / AFP)