Vidéo Qu’est-ce qui a changé sur Twitter/X depuis le rachat par Elon Musk ?

Publié
Durée de la vidéo : 3 min
Le 28 octobre 2022, Elon Musk rachetait Twitter pour 44 milliards de dollars. Depuis, de nombreux journalistes et membres d’associations ont quitté le réseau social. David Chavalarias, directeur de recherche au CNRS, explique ce qui a changé sur la plateforme. -
VIDEO. Qu’est-ce qui a changé sur Twitter/X depuis le rachat par Elon Musk ? Le 28 octobre 2022, Elon Musk rachetait Twitter pour 44 milliards de dollars. Depuis, de nombreux journalistes et membres d’associations ont quitté le réseau social. David Chavalarias, directeur de recherche au CNRS, explique ce qui a changé sur la plateforme. - (Brut.)
Article rédigé par Brut.
France Télévisions
Le 28 octobre 2022, Elon Musk rachetait Twitter pour 44 milliards de dollars. Depuis, de nombreux journalistes et membres d’associations ont quitté le réseau social. David Chavalarias, directeur de recherche au CNRS, explique ce qui a changé sur la plateforme.

Un “vaste égout mondial”, c’est ainsi qu’Anne Hidalgo, maire de Paris, a qualifié Twitter, en annonçant son départ de la plateforme. Retour sur l’évolution de Twitter, devenu X, depuis le rachat par Elon Musk il y a un an. “Immédiatement” après son rachat, le milliardaire a “changé plusieurs choses sur la plateforme” explique David Chavalarias, directeur de recherche au CNRS. “Il a rétabli un certain nombre de comptes qui avaient été bannis pour harcèlement, spamming, etc. Par ailleurs, il a lui-même banni des utilisateurs, comme par exemple des journalistes, au motif que leurs contenus ne lui plaisaient pas à lui personnellement”.

“Les contenus qui se diffusent le plus sont les contenus les plus toxiques”

Il a également modifié l’algorithme de Twitter/X afin de mettre davantage en avant “les contenus que, par exemple, lui-même produisait. Il a également changé le système de certification”. Avant, pour qu'un compte soit certifié officiel par un badge, il fallait prouver son identité. Désormais, il suffit de payer 11 dollars. Aucun autre document n’est demandé. Elon Musk a également décidé de rémunérer les producteurs de contenus “très diffusés”. Or “sur cette plateforme-là, les contenus qui se diffusent le plus sont les contenus les plus toxiques. Les personnes qui arrivent le mieux à vivre de Twitter sont donc les personnes les plus toxiques” commente David Chavalarias.

Pour le directeur de recherche au CNRS, “X est devenu, en gros, le réseau de la fachosphère, des trolls, des complotistes, etc. (...) Le débat n'est plus possible. Beaucoup de gens partent. Et une proportion importante de ces utilisateurs, qui sont des citoyens lambda et qui ne sont pas forcément au courant de cette faillite de Twitter, vont être exposés à des contenus de plus en plus polémiques”. David Chavalarias ajoute que trois mois après le rachat de Twitter par Elon Musk, “un tiers des personnes qui relayaient l’information fiable sur le climat sont parties du réseau”. Tous ces éléments mis bout à bout pourraient avoir un “impact sur l’évolution de l’opinion publique” alerte le directeur de recherche au CNRS. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.