Une mini-série avec Philousports pour promouvoir l’accessibilité du jeu vidéo aux personnes en situation de handicap

La mini-série de 5 épisodes tournée en collaboration avec Xbox France raconte comment Philousports, célèbre utilisateur de Twitter atteint de myopathie, a pu renouer avec la pratique du jeu vidéo grâce à des solutions adaptées à sa pathologie. 

Article rédigé par
Gaël Simon - franceinfo Culture
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 6 min.
La série comporte 5 épisodes de 4 minutes chacun. (Xbox France / Capture d'écran)

La vie lui a collé des gifles, il a répliqué avec des GIF. La formule est signée Philousports. Atteint d’une myopathie qui l’empêche de marcher et d’une trachéotomie qui le fatigue quand il parle, Philippe qui vit en Corse est l’une des stars de Twitter avec 260 000 abonnés qui savourent autant ses blagues sur le sport et l’actualité que ses images animées, qu’il dégaine à une vitesse inégalée. Ce fidèle supporter de l’Olympique de Marseille est au cœur d’une mini-série de cinq épisodes publiée sur YouTube entre les 15 et 24 mars derniers, et tournée en collaboration avec Xbox France et l’organisation CapGame.

Dans "Philou rejoint la partie", il décrit de manière drôle et touchante ses difficultés à assouvir sa passion pour les jeux vidéo, qui ont longtemps constitué son activité principale au quotidien, et auxquels il ne pouvait plus jouer depuis des années.

Philousports ne pouvait plus jouer depuis 4 à 5 ans

Parmi les freins empêchant le twitto de jouer, le poids que représente la manette. "Avec le temps, mes mains et mes doigts ont manqué de mobilité. Depuis 4, 5 ans je ne pouvais plus jouer car c’était devenu impossible pour appuyer sur les différents boutons et on sait combien tout passe par la manette".

C'est le "Zidane du GIF" lui-même qui a contacté CapGame, une association spécialisée dans l’accès aux jeux vidéo des personnes en situation de handicap puis Xbox France pour essayer de retrouver une pratique normale.

L'idée a alors émergé de raconter son rapport aux jeux vidéo et d'expliquer les solutions pour permettre aux victimes de pathologie d'accéder au gaming dans une mini-série volontairement positive. "On était en contact depuis quelques temps. Ça s’est fait naturellement. On a eu la même envie de voir Philou se remettre aux jeux vidéo", explique Ina Gelbert, directrice de Xbox France.

Une ambassadeur idéal pour l'accessibilité des jeux vidéo

Selon des chiffres de l’Insee de 2016, la France compte près de 12 millions de personnes en situation de handicap. À travers ces vidéos et son cas personnel, le Marseillais de naissance souhaitait évoquer la question de la pratique du gaming par les publics ayant des troubles physiques : "L’intérêt pour moi c’était de mettre en avant l’accessibilité dans les jeux vidéo. Je ressentais un vrai manque et avais un vrai besoin de rejouer".

Je souhaitais être un porte-voix pour dire que n’importe qui peut jouer aux jeux vidéo, même avec un handicap lourd. Des solutions existent et il faut le rappeler.

Philousports

twitto

Suivi par une grosse communauté sur les réseaux sociaux et véhiculant des valeurs positives, Philou représentait l’ambassadeur idéal pour cette cause. "Il a cette joie de vivre communicative que l’on voit sur Twitter. C’est une personne exceptionnelle, on le ressent dans les vidéos. À ses yeux, ses mots, la manière dont il s’exprime, c’est communicatif", décrit Ina Gelbert.

Une installation spéciale pour l'aider à jouer

Les vidéos de quatre minutes chacune racontent donc les difficultés rencontrées par Philou pour pratiquer les jeux vidéo et les solutions qui lui sont proposées pour y pallier. "On s’est dit que ce serait bien de raconter cette histoire en partant de zéro jusqu’au résultat final de l’installation", se souvient celui qui est doublé dans la mini-série par un acteur à la voix que vous reconnaîtrez immédiatement.

C’est tout un travail qui a été mené par les équipes de Xbox France, et celles de CapGame pour mettre en place un dispositif adapté à la pathologie de Philou. Tout passe notamment par une manette conçue par Microsoft, la Xbox Adaptative Controller, au prix de 99 euros.

La Xbox Adaptive Controller sert de support au branchement de plusieurs accessoires adaptés à chaque cas. (XBOX)

"La manette a été commercialisée en 2018. Elle est issue d’un projet interne. Chez Microsoft, on peut soumettre des projets. S’il remporte beaucoup de votes, Microsoft alloue des moyens pour le développer. La manette adaptative a été plébiscitée. Cette manette, c’est un hub qui remplace la manette standard", décrit la directrice de Xbox France.

Mettre à contribution ses parties du corps qui fonctionnent

Concrètement, l’appareil adaptatif dispose de nombreux ports afin de brancher différents accessoires en fonction des besoins du joueur. Des outils souvent développés par des associations spécialisées comme CapGame. Pour Philou, l’enjeu était alors de mettre en place un dispositif lui permettant de compenser sa perte de mobilité au niveau des mains et des doigts en mettant à contribution les parties de son corps qui fonctionnent.

"Ils m’ont apporté la possibilité de déporter des boutons au niveau de la tête, ce qui me permet, en bougeant celle-ci, de faire des passes par exemple. Je peux également avoir des boutons poussoirs qui sont hyper sensibles et réactifs et qui me permettent de ne pas avoir de retard dans mes actions", décrit-il.

Une reprise sur Fifa 21

Après plusieurs années sans jouer, Philousports a pu enfin reprendre la partie. Et bien évidemment, c’est sur Fifa 21 que ce fan de football a retrouvé les sensations du gaming. "Quel kiff ! J’en ai eu les larmes aux yeux, vous n'imaginez pas ce que ça fait de redevenir acteur à la place de spectateur", s'enthousiasme-t-il.

On a vraiment cette volonté de rendre le jeu accessible à tous. Une fois que l'on a pris conscience des barrières qu’il peut y avoir, on ne l'oublie pas. Sur chaque projet, on aura cette envie de favoriser l'accès à chacun.

Ina Gelbert

directrice de Xbox France

Mais l’accessibilité des jeux vidéo passe également par les réglages dans les menus des consoles. Ainsi, chaque gamer peut paramétrer sa console en fonction de son handicap. "Il y a deux angles pour prendre en compte le handicap dans le jeu vidéo : le handicap visible, physique, et le handicap invisible qui peut concerner l’ouï et la vue, dresse Ina Gelbert. Dans ce dernier cas, on va donner accès à des paramétrages qui permettent d’adapter la luminosité, les réglages sonores ou de faire apparaître les consignes en sous-titre dans le jeu".

La mini-série traduit une prise de conscience de l’industrie du jeu vidéo ces dernières années. En 2019, Microsoft avait élaboré les Xbox Accessibility Guidelines, un ensemble de conseils destinés aux éditeurs pour les accompagner dans le développement de titres accessibles à tous les publics. "On les met à disposition de tous les studios. Ce sont des directives que l’on donne pour les aider dès le départ, de façon à ce que ce soit plus fluide et naturel", ajoute la directrice de Xbox France.

Je suis tellement fier, vous n'imaginez même pas. Fier de donner de la visibilité, fier de la confiance que j’ai reçue de la part de Microsoft et croyez-moi ce n'est que le début !

Philousports

twitto

Pour continuer à concilier handicap et gaming, Philousports et Xbox France devraient prolonger leur collaboration. "Il reste encore du boulot ! À une époque où on parle beaucoup d’inclusion, c’est justement l’un des rôles du jeu vidéo. C’est un moyen génial d’évasion, mais aussi, on y pense moins, de rééducation, et surtout le fait de ne plus se sentir exclu… Ça c’est l’un des trucs les plus importants", explique le roi du GIF.

En plus de favoriser l’inclusion des joueurs atteints de handicap, Xbox France entend travailler sur d’autres thématiques sociétales en parallèle, comme celles de la place accordée aux femmes dans le gaming et de la violence en ligne, avec notamment la volonté de réglementer le vocabulaire dans les chats entre joueurs.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.