Elon Musk envisage un changement de nom et de logo pour Twitter

L'homme d'affaires a suggéré, sur le réseau social qu'il a racheté l'an dernier, que le petit oiseau bleu pourrait être remplacé par un X.
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min
L'application Twitter s'ouvre sur un téléphone portable le 13 juillet 2023 à Varsovie (Pologne). (JAAP ARRIENS / NURPHOTO / AFP)

Exit le petit oiseau bleu ? Le fantasque homme d'affaires et propriétaire de Twitter, Elon Musk, a communiqué, dans la soirée du samedi 22 juillet, sur un éventuel changement de nom et de logo pour son réseau social, racheté en 2022 lors d'une opération qui s'élève à 44 milliards de dollars (39,5 milliards d'euros). "Et bientôt on dira adieu à la marque Twitter et petit à petit tous les oiseaux", a-t-il d'abord tweeté.

Deux minutes plus tard, il a publié un autre message : "Si un logo X assez bon est posté ce soir, nous le mettrons en ligne dans le monde entier demain." Elon Musk a ensuite expliqué que le choix du X permettait d'"incarner les imperfections en nous tous qui nous rendent uniques", insistant sur le fait qu'il aimait cette lettre.

Il a aussi épinglé à son profil Twitter une vidéo publiée par un utilisateur de la plateforme montrant l'actuel logo de Twitter, un oiseau bleu, remplacé par un X clignotant.

Elon Musk a déjà changé le nom de l'entreprise, devenue X Corp au mois d'avril. Samedi, en réponse à une question d'un internaute qui demandait si Twitter serait accessible depuis l'adresse x.com, le milliardaire a répondu : "Bien sûr." X.com était le nom et le site internet de la banque en ligne fondée par l'homme d'affaires, devenue plus tard le service de paiement en ligne PayPal. Elon Musk a ajouté que les tweets seraient appelés des X après le changement de nom.

Ces changements interviendraient en pleine période de difficultés pour Twitter. Elon Musk a licencié environ la moitié du personnel et les revenus publicitaires de la plateforme ont chuté de moitié, selon le milliardaire. Le réseau social fait face à une myriade d'applications concurrentes, dont le nouveau venu Threads, lancé par Meta.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.