Info franceinfo Cyberharcèlement : Magali Berdah porte plainte contre Twitter pour "complicité de harcèlement moral aggravé"

La patronne de l'agence d'influenceurs Shauna Events, a déposé plainte contre Twitter et contre X pour "complicité de harcèlement moral aggravé" dans l'affaire de son conflit qui l'oppose au rappeur Booba. Elle dénonce l'inaction du réseau social dans son différend avec le rappeur.
Article rédigé par France Info
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Magali Berdah, s'exprime lors d'une conférence de presse à Paris, le 14 septembre 2022. (CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP)

Magali Berdah, patronne controversée de l'agence d'influenceurs Shauna Events, a déposé plainte mardi 18 avril contre Twitter et contre X pour "complicité de harcèlement moral aggravé" dans l'affaire de son conflit qui l'oppose au rappeur Booba, a appris jeudi 20 avril franceinfo de source proche du dossier.

Dans la plainte déposée auprès du procureur de la République de Paris ce mardi, que franceinfo a pu consulter, Magali Berdah estime que "le 17 mai 2022, Elie Yaffa, rappeur connu sous le nom de Booba, s’est engagé dans une campagne de cyberharcèlement" à son encontre "via son compte Twitter".

>> On vous explique la guerre entre le rappeur Booba et Magali Berdah, papesse des influenceurs

Selon la plainte, "les sociétés Twitter sont parfaitement informées du fait que leur plateforme numérique est délibérément et quotidiennement utilisée par Monsieur Yaffa pour commettre ces faits au préjudice de Madame Berdah""Or, en l’espèce, les sociétés Twitter ont intentionnellement continué de fournir à Monsieur Yaffa leurs services, refusant de suspendre son compte Twitter malgré les démarches engagées en ce sens et les multiples signalements adressés", poursuit la plainte. "Il résulte (...) que les sociétés Twitter, se sont rendues complices du harcèlement moral aggravé dont est victime Madame Berdah depuis le 17 mai 2022".

Une première plainte a été déposée par Magali Berdah le 25 mai 2022 au commissariat de police du 16e arrondissement de Paris pour "diffamation", "menaces, y compris de mort, et notamment à caractère antisémite", "injures à caractère antisémite", "harcèlement moral aggravé" et "appels téléphoniques malveillants". Le Pôle national de lutte contre la haine en ligne (PNLH) du parquet de Paris avait ouvert une enquête le 1er juin 2022.

23 personnes interpellées

Plusieurs autres enquêtes ont été progressivement ouvertes ayant conduit à l’interpellation, à ce jour, de 23 personnes dont 18 ont été convoquées devant le tribunal correctionnel dans le cadre de différentes instances et une a été mise en examen dans le cadre d’une information judiciaire.

Le parquet de Grasse a quant à lui ouvert une enquête en septembre 2022 pour "escroquerie en bande organisée" et "pratiques commerciales trompeuses" après une plainte de Booba contre Shauna Events. Dans cette plainte, le rappeur dénonçait "un système d'escroquerie complexe et organisé, centralisé par la société" et "alimenté par la passivité des réseaux sociaux et particulièrement Instagram et Snapshat utilisés par les influenceurs pour promouvoir les arnaques".

Booba a d'ailleurs initié un mouvement plus global sur Twitter, baptisé #Influvoleurs, et a recueilli les témoignages de dizaines de consommateurs s'estimant trompés par Shauna Events. Par exemple, certains se plaignent d'avoir commandé des produits qu'ils n'ont jamais reçus ou d'avoir reçu des contrefaçons.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.