La "guerre contre le terrorisme" a rapporté des milliards aux géants américains de la tech, selon un rapport

Les agences et ministères américains ont de plus en plus recours à ces entreprises selon un rapport publié par un groupement d'associations militantes. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Les logos des applications Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft sur un téléphone portable, le 18 décembre 2020, à Londres (Royaume-Uni). (JUSTIN TALLIS / AFP)

Microsoft, Amazon, Google, Facebook et Twitter... Ces géants de la tech ont touché plus de 44 milliards de dollars grâce à des contrats passés avec le gouvernement américain dans le cadre de "la guerre contre le terrorisme" menée après les attentats du 11 septembre 2001, selon un rapport diffusé jeudi 9 septembre.

Diffusé par un groupement d'associations militantes (Action Center on Race and the Economy, MPower Change et LittleSis), le document détaille comment plusieurs agences et ministères américains ont eu de plus en plus recours à ces mastodontes technologiques depuis plus de 15 ans.

Amazon et Microsoft se sont démarqués

"Entre 2004 et aujourd'hui, les géants de la 'Big Tech' ont vu la demande fédérale pour leurs services grimper, notamment de la part du Pentagone et du département de la Sécurité intérieure", affirment les auteurs. "Amazon et Microsoft se sont démarqués ces dernières années, Amazon multipliant par près de cinq et Microsoft par huit le nombre de leurs contrats et de contrats de sous-traitance en 2019 par rapport à 2015", poursuivent-ils.

Les seuls contrats militaires passés par Microsoft ont été multipliés par presque six entre 2016 et 2018, bénéficiant notamment de la bienveillance de l'administration Trump, précise le rapport. Du côté d'Amazon, "86% des contrats et des contrats de sous-traitance avec le gouvernement depuis 2004 ont été passés avec des agences ayant un rôle central dans la guerre mondiale contre le terrorisme", assurent les auteurs. Google et, dans une moindre mesure, Twitter, sont aussi cités pour leur liens avec la Défense.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Facebook

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.