Facebook offre jusqu'à 40 000 dollars aux utilisateurs qui signalent une utilisation abusive des données personnelles

Cette méthode participative pour détecter des bugs est déjà largement utilisée chez Facebook, mais le réseau social a décidé de relancer cette initiative après la révélation du scandale Cambridge Analytica.

Facebook a annoncé, mardi 10 avril, un vaste programme participatif pour lutter contre l\'utilisation abusive des données.
Facebook a annoncé, mardi 10 avril, un vaste programme participatif pour lutter contre l'utilisation abusive des données. (JAAP ARRIENS / NURPHOTO / AFP)

Facebook met à contribution ses utilisateurs. Mardi 10 avril, l'entreprise a annoncé le lancement d'un large programme pour traquer l'utilisation abusive des données personnelles. Concrètement, chaque utilisateur peut signaler des applications qui ne respectent pas les règles de protection des données.

En cas de faille avérée, Facebook promet de rémunérer l'utilisateur jusqu'à 40 000 dollars (32 300 euros). Cette méthode participative pour détecter des bugs est déjà largement utilisée chez Facebook, mais l'entreprise a décidé de lancer un programme spécifique après la révélation du scandale Cambridge Analytica.

Éviter un nouveau scandale Cambridge Analytica

Cette entreprise avait récupéré, via un questionnaire psychologique auquel ont répondu 270 000 personnes, les données de millions de leurs amis en 2014. Cela a permis à la société britannique de se constituer une précieuse base de données avant d'être embauchée par l'équipe de campagne de Donald Trump.

A l'époque, les applications autorisées par une personne avaient accès aux données de ses amis, ce qui explique le très grand nombre de personnes concernées par cette fuite. Cette option a été supprimée en 2014 mais Mark Zuckerberg a reconnu que le réseau social devait mieux contrôler lui-même l'usage des données par les applications tierces.