Cet article date de plus de deux ans.

En désaccord avec Facebook sur le traitement des données personnelles, le cofondateur de Whatsapp démissionne

"Je vous suis reconnaissant pour (...) tout ce que vous m'avez appris, y compris en ce qui concerne le cryptage", a répondu Mark Zuckerberg, fondateur et président de Facebook. WhatsApp avait été racheté par Facebook en 2014.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'icône de la messagerie WhatsApp sur un smartphone, en Pologne, en 2017.  (JAAP ARRIENS / NURPHOTO / AFP)

Il claque la porte. Le cofondateur de WhatsApp, Jan Koum, a annoncé lundi 30 avril qu'il quittait Facebook, qui a acheté le service de messagerie par téléphone intelligent il y a quatre ans pour 19 milliards de dollars. Il a déclaré dans un message sur sa page Facebook qu'il prenait congé de WhatsApp et de Facebook pour se consacrer à la collection de Porsche anciennes, à la mécanique et à la pratique du Frisbee. L'autre cofondateur de l'application, Brian Acton, a quitté Facebook l'an dernier pour lancer une organisation à but non lucratif.

"Il est temps pour moi de passer à autre chose"

"Cela fait presque dix ans que Brian [Acton] et moi avons créé WhatsApp, et cela a été une aventure incroyable avec certaines des meilleures personnes, écrit Jan Koum dans son message. Mais il est temps pour moi de passer à autre chose", a-t-il ajouté. Un désaccord avec Facebook au sujet de la confidentialité des données des utilisateurs, valeur fondamentale de WhatsApp, serait la véritable raison de sa décision, affirment des médias américains (en anglais). En 2016 déjà, le réseau social avait été condamné à 110 millions d’euros d’amende par l’Europe, pour avoir failli à sa promesse de ne pas utiliser les données des utilisateurs de WhatsApp. 

Dans une réponse au message de Jan Koum, Mark Zuckerberg, cofondateur et directeur général de Facebook, a déclaré qu'il regretterait de ne plus pouvoir travailler en étroite collaboration avec le cofondateur de WhatsApp. "Je vous suis reconnaissant pour tout ce que vous avez fait pour aider à connecter le monde, et pour tout ce que vous m'avez appris, y compris en ce qui concerne le cryptage et sa capacité à prendre le pouvoir des systèmes centralisés et à le remettre entre les mains des gens ", a déclaré Mark Zuckerberg. Une déclaration qui intervient alors que Facebook s'est engagé à modifier la façon dont il traite les données privées afin de se conformer à une nouvelle loi européenne.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.