Données sur Internet : comment faire le ménage sur les réseaux sociaux pour mieux se protéger

L'affaire Griveaux résonne bien au-delà de la sphère politique. De nombreux Français s'interrogent sur les données ou photos semées au fil des années sur le net. Peuvent-elles disparaitre et si oui comment ? Une question de droit à l'oubli.

Franceinfo

Si une leçon doit être tirée de l’affaire Benjamin Griveaux, c’est celle-ci : échanger des photos, des vidéos, de son intimité sur internet peut sembler anodin, mais n'est pourtant pas sans danger.
Dans son centre d'appel, une association vient en aide aux victimes de cyberharcèlement. Au bout du fil ce jour-là, c'est une jeune femme de 18 ans. Elle dit être menacée par un homme rencontré sur internet qui, selon elle, la fait chanter depuis trois ans avec une photo d'elle en sous-vêtements.

Une gestion en question

Contenus intimes, photos de vacances, photos de soirée sur la toile… Comment gérer son E.-réputation ? Sur internet, les usagers sont plus ou moins vigilants. Sur le web, des sociétés proposent de nettoyer le passé pour mieux gérer la réputation numérique. Les prestations sont facturées entre quelques centaines et quelques milliers d'euros.
Un internaute a aussi le droit de demander à un hébergeur de retirer certains éléments. Un droit à l'oubli qui n'est néanmoins pas absolu.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un homme tient un smartphone dans sa main (illustration).
Un homme tient un smartphone dans sa main (illustration). (KIRILL KUDRYAVTSEV / AFP)