Cet article date de plus de sept ans.

Martin Bouygues déclare la guerre à Free

Dans un entretien au "Figaro", le PDG du groupe indique qu'il va casser les prix dans l'internet fixe pour réduire les marges de son concurrent Xavier Niel.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Martin Bouygues à Meudon (Hauts-de-Seine), le 1er octobre 2013, pour le lancement de son réseau 4G. (ERIC PIERMONT / AFP)

Martin Bouygues est un patron plutôt avare en interviews. Cependant, le PDG du groupe du même nom a tout de même accordé un entretien au Figaro, publié vendredi 20 décembre, dans lequel il annonce "déclarer la guerre dans l'internet fixe". Objectif : casser les prix pour réduire les marges de son concurrent Xavier Niel, le patron d'Iliad et fondateur de Free.

"Dans l'Internet fixe, la fête est finie. (...) Bouygues Telecom va offrir une vraie rupture en 2014, avec des technologies et des services innovants. Nous allons faire faire 150 euros d'économie par an aux abonnés du fixe qui choisiront ce service, ce qui fait une économie de 12,5 euros par mois. Qui dit mieux ? Que Xavier Niel fasse la même chose s'il en est capable !", lance Martin Bouygues.

L'action de Free décroche

Il assure que les marges de Bouygues Telecom sont "inférieures à 20%", alors que celles de Free "sont supérieures à 40% dans le fixe""Je constate simplement qu'entre 2010 et 2013, la fortune de Xavier Niel évaluée par 'Challenges' est passée de 3 à 6 milliards d'euros, ce qui le place en 10e position (des plus grandes fortunes de France, ndlr). De qui se moque-t-on ?", ajoute-t-il.

Conséquence de ces annonces, l'action d'Iliad, la maison mère de Free a plongé vendredi matin à la Bourse, avant de remonter un peu. A 11h20, elle avait perdu 11,26%, à 148,10 euros. "Apparemment, les investisseurs s’inquiètent de la capacité de Xavier Niel à relever le défi du low cost sur les offres fixes", écrit le site 01net.com. L'action de Bouygues, elle, n'a perdu que 1,24%.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Tech / Web

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.