Cet article date de plus d'onze ans.

Marseille. Une femme découvre son dossier médical en accès libre sur internet

Des informations confidentielles sur son accouchement étaient disponibles. Une erreur informatique serait à l'orgine de cette diffusion.

Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Les informations confidentielles retrouvées sur internet faisaient référence à l'accouchement d'une jeune à l'hôpital Nord de Marseille (Bouches-du-Rhône). (CHARLES GULLUNG / IMAGE SOURCE)

"Pâleur cutanée, signe de détresse respiratoire, cyanose du visage, transfert en réanimation". Une femme de 37 ans habitant la région marseillaise a découvert par hasard, sur internet, une partie de son dossier médical en accès libre, rapporte La Provence vendredi 1er mars. Ces informations confidentielles portent sur son accouchement, il y a un peu plus de quatre ans, à l'hôpital Nord de Marseille. Il y est question de son état de santé, des traitements qu'elle a reçus et de sa sérologie. Elle a déposé plainte auprès de la gendarmerie.

Cette femme "se souvient qu'elle a pu dérouler un menu qui, manifestement, concernait des dizaines de patients", explique le quotidien. Son avocat, Me Victor Gioia, a promis de saisir la justice et la Commission nationale informatique et libertés (Cnil). "On peut fabriquer ainsi en quelques secondes, à partir de citoyens ordinaires, des parias, déplore-t-il. Chacun a ses jardins secrets à préserver". Sa cliente s'interroge : "Qui me dit que ces informations n'ont pas été communiquées à mon banquier ou à mon assureur ?"

Une enquête interne a été menée auprès de l'établissement pour comprendre ce qui s'était passé. Interrogé par La Provence, jeudi, la direction de l'hôpital s'est dite "désolée" d'un tel incident. Les informations proviendraient d'un site regroupant des données sur des enfants prématurés. "Les médecins qui ont mené cette étude l'ont fait héberger à l'extérieur de l'hôpital par un site qui n'avait pas pris toutes les précautions pour en garantir la confidentialité. Depuis, l'erreur a été rectifiéeAujourd'hui, le fichier est chez nous et inaccessible".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.