Cet article date de plus d'onze ans.

Le ministère chinois de l'industrie a annoncé dimanche le renouvellement de la licence d'exploitation de Google en Chine

L'annonce de ce minsitère - qui est aussi celui des technologies de l'information - confirme une annonce faîte deux jours plus tôt par le géant américain.L'opérateur de Google , la firme Guxiang, a été inclus dans une liste où figurent plus de 200 entreprises qui ont vu leur licence d'exploitation renouvelée.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Google s'est engagé à "se conformer à la loi chinoise". (AFP)

L'annonce de ce minsitère - qui est aussi celui des technologies de l'information - confirme une annonce faîte deux jours plus tôt par le géant américain.

L'opérateur de Google , la firme Guxiang, a été inclus dans une liste où figurent plus de 200 entreprises qui ont vu leur licence d'exploitation renouvelée.

La fameuse liste est consultable sur internet, ici.

Dans un style laconique, le document en question précise que Guxiang a reçu un avis favorable des autorités de régulation de l'internet chinois après avoir réalisé "des progrès".

L'agence de presse Chine nouvelle rapporte de son côté que pour obtenir sa nouvelle licence, la filiale de Google s'est engagée à "se conformer à la loi chinoise" et donc à ne pas diffuser de contenu illégal sur le web chinois, considéré comme le plus gros marché internet du monde.

Google avait annoncé en janvier qu'il pourrait quitter la Chine car il ne voulait plus se plier aux dispositions de censure obligatoires dans ce pays, qui représente le plus gros marché internet au monde.

Il avait arrêté la semaine passée de rediriger automatiquement les utilisateurs chinois vers son site de Hong Kong, en vigueur depuis mars.

Les experts saluent cette décision mais mettent en garde contre tout optimisme excessif. "C'est une bonne nouvelle pour le consommateur chinois, une bonne nouvelle pour l'internet chinois que Google reste disponible dans le pays sous une forme ou sous une autre", estime Ted Dean, du cabinet de consultants BDA.

"Mais bon nombre des problèmes en raison desquels Google avait fermé sa page de recherche chinoise en premier lieu sont toujours là".

En mars, Google avait entrepris de réorienter automatiquement les visiteurs de son site chinois vers une page de Hong Kong donnant des résultats de recherche non censurés. A présent, ceux qui visitent la page Google.cn doivent cliquer sur un lien pour se rendre sur celle de Hong Kong.

Certains, comme Elinor Leung (CLSA, Hong Kong), estiment que la fréquentation chinoise de Google va continuer de diminuer et que les annonceurs se tourneront vers d'autres acteurs, tel que le leader chinois Baidu.

La Chine, le plus gros marché du monde pour internet
L'activité de recherche de Google en Chine ne représente qu'une partie infime des 24 milliards de dollars (18,9 milliards d'euros) de chiffre d'affaires annuel du groupe américain. Les analystes estiment que les recettes dégagées en Chine varient de 300 à 600 millions de dollars mais ce sont les perspectives de croissance à long terme qui sont primordiales.

Le marché chinois représente près de 400 millions d'internautes mais le taux de pénétration d'internet n'y est que de 25%. Les opportunités sont donc immenses en termes de recherche, de commerce ou de jeu en ligne, soulignent les analystes.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Tech / Web

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.