Cet article date de plus de dix ans.

La sonde Messenger a commencé à transmettre ses premières images de Mercure depuis sa mise en orbite

L'engin est devenu le 17 mars la première sonde spatiale à s'installer dans les environs de la planète la plus proche du soleil. Il devrait y rester un an pour cartographier la planète et tenter de percer ses mystères.a déjà pu prendre des clichés de zones qu'elle n'avait pas prises lors de trois précédents vols.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Première photo de Mercure transmise par Messenger depuis son installation en orbite autour de la planète. (AFP PHOTO / NASA / Johns Hopkins University Applied Physics Laboratory / Carnegie Institution of Washington)

L'engin est devenu le 17 mars la première sonde spatiale à s'installer dans les environs de la planète la plus proche du soleil. Il devrait y rester un an pour cartographier la planète et tenter de percer ses mystères.

a déjà pu prendre des clichés de zones qu'elle n'avait pas prises lors de trois précédents vols.

Seules 224 images avaient été reçues sur la Terre mercredi après-midi, a précisé lors d'une conférence de presse téléphonique Sean Solomon, de la Carnegie Institution, responsable scientifique de cette mission.

La première de ces images de couleur grise montre un gigantesque cratère de 85 km de diamètre appelé Debussy. Les raies blanches de son impact rayonnent de son centre et s'étendent sur plusieurs centaines de kilomètres. Elles couvrent une partie du pôle sud où les scientifiques pensent qu'il pourrait y avoir de la glace.

Autour de Debussy, la surface de Mercure est maculée de petits cratères.
Ils ont pour la plupart été formés par les retombées de matériaux du sol de la planète projetés dans l'air sous l'impact de gros météorites ayant creusé de très grands cratères, a expliqué Sean Solomon.


Début de la mission le 4 avril
Messenger fait le tour de Mercure en douze heures à une altitude minimum de 200 km, a précisé la NASA.

La phase scientifique de la mission va débuter le 4 avril après une vérification et une activation des instruments le 23 mars.

L'appareil transporte plusieurs instruments scientifiques, dont un système d'imagerie, un spectromètre d'analyse de l'atmosphère et du sol et un spectromètre d'observation du plasma et des particules énergétiques.

L'engin spatial a parcouru près de 8 milliards de km dans l'espace depuis son voyage entamé en 2004. Il est déjà passé à plusieurs reprises dans les parages de Vénus et de Mercure, mais sans s'installer en orbite. De ces approches, la sonde a ramené des images, dont des photos des cratères de Mercure :



Voir aussi:
>> Messenger sur le site officiel de la NASA

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Tech / Web

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.