Présidentielle 2022 : l'AFP et Google France lancent un projet de lutte contre les fausses informations

Le programme, nommé "Objectif Désinfox", a pour objectif de lutter contre les infox à l'approche de l'élection présidentielle, mais aussi des législatives. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le film "Hold Up", réputé pour contenir de nombreuses fausses informations, sur un écran d'ordinateur, le 19 novembre 2020, à Paris. (JEANNE FOURNEAU / HANS LUCAS / AFP)

Une initiative de plus dans la lutte contre les infox. L'AFP et Google France ont annoncé, lundi 6 décembre, le lancement d'un programme de lutte contre la désinformation, baptisé "Objectif Désinfox", dans la perspective de l'élection présidentielle et des législatives.

"L'accès à ce projet sera gratuit et géré par l'AFP en toute indépendance éditoriale, grâce au soutien financier de Google", a affirmé le PDG de l'AFP, Fabrice Fries, lors de la conférence annuelle consacrée aux "Nouvelles pratiques du journalisme" à Sciences-Po Paris. "Ce programme de formation et de collaboration, à destination des rédactions françaises, s'appuiera sur une alliance des médias et d'organisations de fact-checking intéressées dans la lutte contre la désinformation", selon le communiqué commun des deux sociétés.

Formation et collaboration

Cette alliance repose sur cinq piliers principaux. Premièrement : des formations thématiques en ligne à partir de mi-janvier à destination de tous les médias et organisations de fact-checking membres de l'alliance, pour enseigner l'investigation numérique aux journalistes.

Deuxièmement : la création d'une plateforme collaborative pour échanger entre membres de l'alliance qui inclura un dispositif de signalement de contenus faux ou trompeurs pour le grand public et qui alimentera toutes les rédactions partenaires.

Troisièmement : des réunions thématiques mensuelles animées par l'AFP, auxquelles tous les membres seront conviés, avec la participation d'intervenants et d'experts extérieurs (chercheurs, sociologues, etc).

Quatrièmement : la mise à disposition des contenus fact-checking politique de l'AFP pour les membres de l'alliance sur le site AFP Factuel et sur la chaîne YouTube "AFP Fact Check".

Cinquièmement : un programme d'accompagnement et de soutien pour les rédactions de fact-checking, membres de l'alliance dans la réalisation et la production de leurs propres contenus. Ces contenus bénéficieront du label "Objectif Désinfox" et l'AFP produira des vidéos des meilleures productions.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Google

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.