Google va mettre aux enchères la place de moteur de recherche par défaut

L'entreprise américaine espère ainsi éviter de nouvelles sanctions en matière de concurrence.

Android est le système d\'exploitation mobile créé par Google. (illustration)
Android est le système d'exploitation mobile créé par Google. (illustration) (MURAT KAYNAK / ANADOLU AGENCY / AFP)

Eviter de nouvelles sanctions tout en se remplissant les poches. Google va permettre à ses concurrents, via un système d'enchères, de devenir le moteur de recherche par défaut sur les nouveaux appareils Android vendus en Europe, a annoncé le géant américain vendredi 2 août. Google espère ainsi répondre aux inquiétudes de l'Union européenne en matière de concurrence.

A partir de 2020, les nouveaux smartphones et tablettes fonctionnant avec le système d'exploitation du groupe américain seront proposés avec quatre options pour le moteur de recherche par défaut. Les trois gagnants des enchères pour un pays donné prendront donc place aux côtés de Google sur cet écran.

La Commission européenne a infligé en juillet 2018 une amende de 4,3 milliards d'euros à la firme américaine pour abus de position dominante avec son système d'exploitation mobile Android. Bruxelles a déclaré que le processus serait attentivement surveillé.