Trois journalistes d'Al Jazeera en garde à vue pour avoir fait voler un drone à Paris

Ils ont fait voler un drone au bois de Boulogne, mercredi dans l'après-midi. Pour le moment, aucun rapprochement n'est possible entre ces arrestations et les survols nocturnes de Paris.

Un drone avec une caméra, en Allemagne, le 6 janvier 2015.
Un drone avec une caméra, en Allemagne, le 6 janvier 2015. (KARL-JOSEF HILDENBRAND / DPA / AFP)

Trois journalistes de la chaîne de télévision Al Jazeera ont été interpellés et placés en garde à vue, mercredi 25 février. Ils venaient de faire voler un drone dans l'après-midi dans le bois de Boulogne à Paris, selon des sources proche de l'enquête.

Interpellé à 15h30 au bois de Boulogne

Ces interpellations interviennent après le survol, deux nuits de suite, de drones au-dessus de Paris. Elles ont donné lieu à l'ouverture d'une enquête par le parquet de Paris. Mais, selon une des sources : "Aucun rapprochement n'est pour l'heure possible entre ces arrestations et les survols nocturnes."

Les trois journalistes du service international d'Al Jazeera, dont les nationalités n'ont pas été précisées, sont âgés de 34 ans, 52 ans et de 68 ans. Ils ont été interpellés vers 15h30 au bois de Boulogne, dans l'ouest de Paris. "Le premier pilotait le drone, le deuxième filmait, le troisième regardait", selon cette source. Les survols de drones sans autorisation sont interdits à Paris.