"Ils ont tout souillé" : un couple loue sa maison sur Airbnb et la retrouve dévastée, jusqu'au poisson rouge retrouvé mort

Une maison de Sainte-Colombes (Ille-et-Villaine) a été retrouvée entièrement saccagée par le couple qui l'a louée via Airbnb, pour la soirée du Nouvel An. Jusqu'au poisson rouge des enfants, retrouvé mort.

Julien et Marina Mahroug ont retrouvé leur maison saccagée après l\'avoir louée sur Airbnb.
Julien et Marina Mahroug ont retrouvé leur maison saccagée après l'avoir louée sur Airbnb. (FANNY BEAUREL / RADIOFRANCE)

Marina et Julien Mahroug ne peuvent plus vivre dans leur maison de Sainte-Colombe, au sud de Janzé (Ille-et-Villaine). Ils ont retrouvé leur logement, loué via Airbnb, totalement dévasté. Leur témoignage, recueilli par France Bleu Armorique, est édifiant.

Tout est cassé ou presque. "Le frigo, le lave-vaisselle, la chaudière, c'est quand-même improbable ! énumère Julien Mahroug, consterné. Ils ont mis les bibelots dans les douches, tous les tiroirs ont été arrachés, les matelas sont souillés, le canapé est pourri..."

"Ils ont tout souillé, jusqu'aux portes !", soupire son épouse, Marina. Même le poisson rouge de leurs deux filles de 4 et 7 ans a été retrouvé mort. 

Les dégâts constatés par la famille Mahroug après avoir loué leur maison via Airbnb.
Les dégâts constatés par la famille Mahroug après avoir loué leur maison via Airbnb. (MARINA MAHROUG)

Le lit parapluie a été retrouvé dans la baignoire.
Le lit parapluie a été retrouvé dans la baignoire. (MARINA MAHROUG)

La famille a porté plainte. Un huissier de justice a constaté les dégâts et une entreprise de ménage industriel qui s'est rendue sur place estime qu'il y en a pour 60 heures de travail. "Il faut enlever tous les joncs de mer, tous les sols, tout nettoyer... Ensuite, il va falloir faire revenir les artisans, et repeindre toute la maison de A à Z", explique Julien Mahroug à France Bleu Armorique.

"Faites-moi confiance", avait écrit le locataire

Le couple louait régulièrement sa maison via Airbnb sans aucun problème, jusqu'à ce week-end du Nouvel An où près d'une quarantaine de personnes ont totalement détruit leur domicile. Elles ne devaient être que cinq, selon le locataire, qui avait laissé un message sur Airbnb. "Il m'a mis : 'nous souhaitons fêter le Nouvel an en famille chez vous, dans un endroit convivial et chaleureux. Faites-moi confiance'", raconte Marina Mahroug, amère, à France Bleu Armorique.

Une cagnotte en ligne a été lancée, en solidarité. Nicolas, un ami du couple, a ainsi voulu soutenir Marina et Julien. "Les dégâts sont très durs à estimer car tout a été saccagé, explique-t-il à franceinfo. Julien rebondit, il ne s’apitoie pas sur lui-même mais en revanche, c'est un coup dur pour sa femme. J'ai lancé la cagnotte mercredi soir et on ne s'attendait pas à ça, à cet élan de générosité, c'est bluffant, ça fait plaisir." Vendredi, en début d'après-midi, 12 000 euros avaient été récoltés