Caméras cachées, punaises de lit, arnaques… Comment bien préparer son séjour en location et éviter les soucis ?

Les témoignages d'arnaques, de présence de punaises de lit ou encore de caméras cachées dans des logements se mulplient. franceinfo vous donne les réflexes à avoir lorsque vous réservez un logement en ligne, afin de vous assurer de passer un bon séjour.
Article rédigé par France Info - Claire Guedon
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 5 min
Pensez à vérifier la présence de punaises de lit ou de caméras de surveillance. (Photo d'illustration). (DYLAN MEIFFRET / MAXPPP)

La drôle d'impression d'être observées : lors du week-end de l'Ascension, début mai, deux vacancières ont trouvé dans leur logement loué sur Airbnb une caméra cachée dans la salle de bain, orientée vers la douche. Une expérience traumatisante pour les deux femmes qui étaient en vacances à Dingy-Saint-Clair, près d'Annecy. 

>> REPORTAGE. Crise de l’immobilier : à Saint-Malo, les quotas pour contrer "l'effet Airbnb" s'avèrent peu efficace

Pour éviter ce genre de situation, mais aussi d'autre désagréments, en arrivant dans une location de vacances ou autre logement réservé, il y a pourtant des gestes simples et des astuces. franceinfo vous donne ces conseils collectés auprès d'experts afin de profiter pleinement de votre séjour.

Vérifier qu'il n'y a pas de caméras cachées

C'est le cauchemar de n'importe qui : être filmé à son insu, sous la douche ou dans son lit. De nombreux témoignages de voyageurs ayant découvert des caméras cachées dans leur logement circulent sur Internet, le dernier en date étant l'exemple de deux vacancières, près d'Annecy. En réaction à cette affaire, Airbnb se dit "consterné" et assure avoir "ouvert une enquête et supprimé le compte de l'hôte ainsi que l'annonce de la plateforme". Pourtant, c'est à savoir : les hôtes Airbnb ont le droit d'installer des caméras. Bien sûr, ce n'est autorisé que pour surveiller "les espaces publics et communs (par exemple une porte d'entrée ou une allée) qui sont clairement identifiées", peut-on lire dans les conditions d'Airbnb. 

Aussi, pour éviter ce genre de mésaventure, le mieux est de s'assurer, une fois arrivé dans votre logement, qu'il n'y a pas de caméras cachées. Plus facile à dire qu'à faire ? Il existe en réalité plusieurs techniques. La première, citée par Matthieu Audibert, officier de la gendarmerie nationale : passer la lumière de la lampe torche de votre téléphone sur des appareils ou objets suspects, là où peuvent se trouver des caméras, comme dans des réveils ou des alarmes incendie. L'objectif de la caméra "fera comme un miroir et sera visible", comme l'explique ce doctorant en droit privé et sciences criminelles. 

D'autres astuces peuvent vous permettre de détecter un appareil dissimulé. "Il existe des caméras qui fonctionnent avec des infrarouges", rapporte Damien Marx, fondateur du site internet de préparation de voyages partir.com : "Il y a des applications qui détectent les ondes infrarouges". D'autres caméras, fonctionnent en Wi-Fi : "On peut rechercher les appareils connectés en Wi-Fi qui sont à proximité" dans les réglages du téléphone, précise l'expert à franceinfo.

Si, malheureusement, vous détectez une caméra dans votre logement, il est fortement conseillé de porter plainte dans les plus brefs délais. Pour rappel, en France, selon l'article 226-1 du code pénal, fixer, enregistrer ou transmettre l'image d'une personne dans un "lieu privé" et "sans le consentement de celle-ci" est passible de 45 000 euros d'amende et d'un an d'emprisonnement.

Détecter la présence de punaises de lit 

Quoi de pire que d'arriver dans une location et découvrir que le lit est infesté d'insectes en tous genres, et encore plus de si encombrantes punaises de lit ? Selon un rapport de l'Anses, plus d'un foyer sur dix est infesté par des punaises de lit en France, alors il n'y a pas de raison que les locations Airbnb y échappent.

Une fois sur place, ne tardez donc pas avant de vérifier les endroits où peuvent se trouver les punaises de lit : les matelas, les canapés, mais aussi les fauteuils. Elles se trouvent "dans notre environnement immédiat, nos lieux de repos", rappelle ainsi Jean-Michel Bérenger, entomologiste à l'IHU Méditerranée Infection de Marseille.

Certains internautes n'hésitent d'ailleurs pas à se donner des conseils sur Internet, comme "laisser la valise dans la salle de bains, en hauteur" pour éviter que les punaises n'envahissent vos vêtements et bagages. 

Si, après vérifications, vous trouvez effectivement des punaises de lit dans votre logement, vous pouvez tenter de les éradiquer "avec un aspirateur ou un nettoyeur vapeur", explique Jean-Michel Bérenger. "La vapeur, ce sont 100 degrés, donc ça brûle tout. Après, il faut savoir faire les choses de façon ordonnée. La machine à laver à 60 degrés va nous permettre de nettoyer nos draps. Il y a la congélation également : avec -20 degrés, ça va tuer les punaises de lit sur plusieurs jours", conseille l'entomologiste sur franceinfo.

Éviter les arnaques

Enfin, cela vous est peut-être déjà arrivé, une fois en bas du logement : l'hôte ne répond plus. Ou alors vous ne trouvez jamais l'adresse indiquée sur l'annonce. Dans ces cas-là, que faire ? Vers qui se tourner ? Damien Marx, du site partir.com, donne tout d'abord des conseils à appliquer en amont, lors de la réservation.

Tout d'abord, vérifier si le prix correspond bien aux prix du marché : "des prix trop bas, notamment en pleine période touristique, c'est quasiment sûr que c'est une arnaque". L'absence de commentaires ou d'avis sous l'annonce peut aussi indiquer une fausse offre. N'hésitez pas non plus à vérifier l'adresse du logement sur Internet, "un bon moyen de vérifier si le bien existe réellement", selon Damien Marx.

Enfin, en aucun cas, il ne faut accepter de passer par d'autres moyens de communication que la plateforme de réservation, notamment pour le paiement, insiste Damien Marx. D'autant plus si le loueur demande de payer l'intégralité de la somme, "alors que normalement, on ne verse que les arrhes".

>> ENQUÊTE."Des gens en train de se faire dépouiller" par une arnaque au bail fantôme : une trentaine de visites pour un appartement... qui n'est pas à louer

Si malgré cela, vous constatez une arnaque en arrivant sur place, il existe plusieurs solutions, à commencer par contacter le service client du site de réservation. Sur Airbnb, la politique d'annulation garantit "un remboursement" si "le logement ne correspond pas à ce que vous avez réservé". Damien Marx précise toutefois qu'il faut faire attention aux conditions sur certains sites internet : "Sur Booking.com, lorsqu'il y a des annonces qui sont mises par des particuliers, Booking n'est pas responsable et se décharge totalement".

Enfin, il existe la garantie "protection juridique", qui vous permet de bénéficier d'une prise en charge des frais et honoraire d'avocat si vous rencontrez un litige avec un tiers (agence de voyages, compagnie aérienne, hôtel), indique la direction de l'information légale et administrative. Ces contrats prévoient le plus souvent un service d'information juridique. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.