"Je ne m'exprime pas comme ce que je pense dans ma tête" : quand Johnny Hallyday se confiait sur sa timidité

Dans un entretien sur France Inter en 1998 avec Jean-Luc Hees, Johnny Hallyday confiait que derrière le rocker se cachait un homme "timide dans la vie" qui "n'aime pas trop parler".

Johnny Hallyday lors du concert au Stade de France, en septembre 1998.
Johnny Hallyday lors du concert au Stade de France, en septembre 1998. (BERTRAND GUAY / AFP)
avatar
Edité par Mariam El KurdifranceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

"Je suis quelqu’un de timide dans la vie. Je n’aime pas trop parler", confiait Johnny Hallyday à Jean-Luc Hees sur France Inter, avant ses deux concerts au Stade de France en 1998. La révélation peut paraître surprenante venant d'un  chanteur d'une telle notoriété.

>> Suivez en direct les réactions après la mort de Johnny Hallyday

"Je m’exprime mal, je ne m’exprime pas du tout comme ce que je pense dans ma tête, s'amusait le chanteur. Et puis quelque part, je pense que ça m’arrange, parce que vous savez, on ne se méfie pas des cons. Moi, ça m’arrange, j’observe."

FRANCEINFO / RADIO FRANCE

Dans cet entretien, Johnny Hallyday fait également allusion à son enfance et précise que malgré ses origines sociales, "la rue", il a reçu une bonne éducation de sa famille adoptive.

Je viens de la rue, je ne pense pas qu’on puisse venir de la rue et être mal élevé. Je crois qu’on peut venir de n’importe où, de n’importe quel milieu, de s’adapter à tout

Johnny Hallyday

franceinfo

"J’ai été élevé dans une famille adoptive qui m’a élevé en me disant : 'n’oublie jamais, quand tu es avec une femme, tu ouvres la porte, tu la laisses passer avant toi'". Il a toujours suivi ce conseil, dit-il : "Je n’ai passé une porte avant une femme, j’ai toujours laissé passer une femme avant moi".