Histoire : les soldats musulmans de la Première Guerre mondiale

a revoir

Présenté parDavid Pujadas

Diffusé le 18/02/2014Durée : 00h38

Qui étaient-ils ? Quel rôle ont-ils joué.

L'armée française avait imaginé une guerre rapide, avec des blessés légers, mais dès les premiers mois de 1914, les pertes humaines sont colossales. La France doit alors recruté des combattants. Elle se tourne ves ses colonies: l'Algérie, département français, où le service militaire est obligatoire, puis le Maroc et la Tunisie. Près de 300.000 Maghrébins sont mobilisés. A mesure que le conflit s'amplifie, l'armée enrôle de gré ou de force, dans ses colonies d'Afrique noire: Sénégal, Mali, Tchad, Centrafrique, où un tiers des conscrits sont musulmans. En versant le même sang, vous gagnerez les mêmes droits, leur promet la France. Les troupes du Maghreb sont engagées dans les unités d'infanterie.

Ce sont des hommes qu'on estime résistants, venant souvent de populations habitués aux climats rigoureux.

Les tirailleurs d'Afrique noire seront rapatriés a l'arrière.

Les premiers bataillons sénégalais sont engagés dans l'Isere, dans la glace, dans la boue. Des conditions extrêmes pour eux. Les pertes vont être extrêmement importantes. Les pathologies pulmonaires vont créer plus de pertes que les obus.

Des combattants et de la main d'oeuvre. 140.000 Maghrébins sont engagés pour faire tourner l'industrie. Et ils ne sont pas les seuls.

C'est la première vague d'immigration de travail. Elle est liée à la Grande guerre. En tout, entre les combattants et les travailleurs, ce sont près de 600.000 "Indigènes" qui vont fouler le sol français.

Des musulmans encouragés à pratiquer leur culte. En pleine guerre, il faut entretenir le moral des troupes. La France veut montrer qu'elle se soucie des soldats musulmans. En 1916, une mosquée est installée dans le jardin colonial de Nogent-sur-Marne. A la fin de la guerre, ces soldats seront parmi les plus décorés. En 1922, la Grande mosquée de Paris est érigée pour leur rendre hommage. Aujourd'hui, le nom des 55.000 musulmans et étrangers morts pour la France figurent sur ce site Internet au côté des tous les combattants de la Grande guerre.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==