Cet article date de plus de quatre ans.

Vidéo Uber : un journaliste se fait embaucher comme chauffeur en cinq minutes avec des faux papiers

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Uber : un journaliste se fait embaucher en 5 minutes avec des faux papiers
C POLITIQUE / FRANCE 5
Article rédigé par
France Télévisions

D'après un chauffeur qui tient à garder l'anonymat, chaque semaine, une cinquantaine de chauffeurs munis de faux papiers sont autorisés à rouler sous pavillon Uber.

La personne derrière le volant du VTC que vous avez commandé est-elle fiable ? Dans l'émission "C Politique", diffusée dimanche 5 février sur France 5, un journaliste a démontré, en caméra cachée, qu'il était possible de se faire embaucher par la société américaine en à peine cinq minutes, et ce en présentant de faux papiers.

Un trafic de faux documents à grande échelle

D'après un chauffeur rencontré par le journaliste, chaque semaine, une cinquantaine de chauffeurs munis de faux papiers sont autorisés à rouler sous pavillon Uber. Il évoque même un trafic de faux documents à grande échelle. Selon lui, la société, dont le siège français se trouve en région parisienne, à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis) "ne vérifie pas l'authenticité des documents" présentés par les candidats. 

La preuve en images : avec une fausse carte professionnelle de VTC, une fausse assurance et un faux extrait de casier judiciaire, le journaliste de l'émission se fait embaucher en quelques minutes.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.