VIDEO. Quand les grands prématurés retournent à la maison

Pour le quatrième épisode de l'enquête de France 2 sur les grands prématurés, zoom sur le retour tardif à la maison de ces enfants, dont la naissance a été perturbée.

FRANCE 2

Depuis deux mois, les parents de la petite Zoé attendent le retour de leur fille. C'est le grand jour et ils sont enthousiastes qu'elle puisse enfin découvrir l'univers dans lequel elle va grandir. "On est très heureux" confie le père de la jeune fille.

Quant à la mère, l'angoisse est encore au rendez-vous : "Je suis inquiète, je veux savoir si elle a bien mangé, si elle respire bien, ce sont des questions qui font un peu peur" déclare-t-elle.

Une pression qui s'efface avec le temps

Des journées entières à l'hôpital, c'est le quotidien des parents de grands prématurés, une pression au quotidien qui s'efface avec le temps.

Pour Hugo et ses parents, le retour à la maison est une histoire ancienne. Depuis, il a appris à marcher et à tomber, mais aussi à danser, soit la vie normale d'un enfant à l'âge de deux ans. "C’était plein de petits moments de bonheur. Il a évolué quasiment normalement" raconte le père du petit Hugo.

Au fil des progrès d'Hugo, les souvenirs des mois à l'hôpital s'estompent, mais ils remontent à la surface lorsqu'on évoque un deuxième enfant. "On sait ce que c'est d'avoir peur tous les jours pendant trois à quatre mois d'hospitalisation. J'ai trop peur de revivre ça" explique la mère d'Hugo.

 

Le JT
Les autres sujets du JT