VIDEO. La Grande Odyssée : la concurrence est rude entre alaskans et huskies

Après 1 000 kilomètres de course, la Grande Odyssée s'est achevée mercredi 21 janvier. Une équipe de France 3 s'est intéressée aux différents attelages en compétition.

Voir la vidéo
France 3

La Savoie accueillait la Grande Odyssée, la célèbre course de chiens de traîneau. Ce mercredi 21 janvier, à l'arrivée, le Français Rémy Coste s'est adjugé la troisième place.

Au départ de la course, 15 équipes et 200 chiens. Pour les pilotes d'attelage, appelés mushers, le choix des chiens est primordial. L'alaskan, issu d'un croisement entre chien de chasse et chien nordique, est considéré comme l'athlète parfait pour ce type de course. "Ils ont été sélectionnés sur la performance depuis des années. C'est le côté athlétique qui ressort", explique à France 3 Romain Grenier, musher d'alaskans.

Deux catégories distinctes

Sur quinze attelages engagés sur la Grande Odyssée, neuf utilisent des alaskans. Les autres mushers restent fidèles à la tradition des chiens de traîneau et utilisent le husky de Sibérie, un chien mythique et robuste, mais moins rapide.

Entre alaskans et huskies, les écarts de performance sont énormes : jusqu'à 20 minutes sur une épreuve de 25 kilomètres. Les organisateurs ont donc décidé de mettre en place deux catégories.

Le JT
Les autres sujets du JT